lundi, avril 18, 2016

Météo d'un dimanche avignonnais

Me rendormir après un premier réveil d'humeur morose, reprendre le jour avec bénévolence et voir des gouttes s'écraser sur les dalles de la cour

Mettre ciré, sortir et m'en aller dans la ville sous un ciel boursoufflé en gris, le trouver assorti à la migraine qui s'installe, qui insiste… 

et m'offrir, pour me soulager, en massant ma nuque, des petites fleurs faussement sauvages ou joliment domestiques.
Trouver en rentrant, en passant place de l'horloge, les ombres que dessinait la lumière se faufilant entre les nuages en voie de dislocation.
Noter avec joie que nous allons cette année avoir le plaisir des roses assemblées dans le cloître, et passer un nez dans une exposition
de métiers d'art, avant de redescendre vers l'antre.
Le ciel a hésité entre courtes averses et éclaircies avant d'opter pour le bleu où flottent quelques nuages blancs
la migraine et la nausée, un rien d'hébétude, ne m'ont pas vraiment quittée, et leur ai lâchement cédé.

9 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

un festival de fleurs... la météo grise est vaincue !

brigitte celerier a dit…

c'était le but
et ça a marché
dois être sorcière (y a que le crâne qu'a pas suivi)

Arlette A a dit…

Migraine des grands penseurs!! et les pensées fleurissent dans ton jardin coloré
Belle semaine

brigitte celerier a dit…

les grands penseurs sont de grands fumeurs, c'est bien connu :-)

tanette2 a dit…

Migraine et nausées ici aussi, heureusement elles ne m'empêchent pas d'admirer tes jolies photos fleuries.

brigitte celerier a dit…

souhaits sincères
migraine go out

Gerard a dit…

Malgré le mauvais temps ça pousse bien apparemment

Gerard a dit…

Malgré le mauvais temps ça pousse bien apparemment

Gerard a dit…

Malgré le mauvais temps ça pousse bien apparemment