jeudi, mai 19, 2016

Le temps

un matin sans pluie
des nuages circulant
et un air piquant

bon nous avons quand même eu droit à une averse
petite rose
éclose pour peu de temps
un bref miracle
et ce que le temps
fait de mon corps, de mes mains..
regards dégoutés
et ce mépris affiché
par jeunesse ce matin

5 commentaires:

annaj a dit…

parfois jeunesse nous pardonne, parce qu'en nous ne trouve plus aucun danger

brigitte celerier a dit…

souvent jeunesse nous pardonne
là j'étais mal tombée

Arlette A a dit…

Le temps de vivre est court et jeunesse au coeur reste.. même dans les méandres de la forêt des incompréhensions
Bonjour à la rose

Dominique Hasselmann a dit…

le temps d'un soupir et puis l'avenir revient...

brigitte celerier a dit…

Arlette, elle est restée en vie pour te dire merci (la rose)

Dominique, il est toujours là… jusqu'à la fin