dimanche, mai 08, 2016

Suis une privilégiée

de sauvageonnes
d'humbles fleurs civilisées
de roses en gloire
en fleurs coupées, suis allée
dans la douceur, mon couffin en main,
un sourire accroché aux lèvres
me répétant suis privilégiée
sous en poche pour les rencontrés
avec quelques mots, nos yeux se saluant et nos plaisanteries habituelles réinventées
le peux encore
j'ai cette chance
quand la poche a été vide, j'écartais mes mains, disaient c'est pas grave et parlions de l'air
ai regardé ces nourritures, pas bonnes pour carcasse, pas à mon goût sauf pour les yeux, ou trop chères, en ai acheté d'autres,
juste ce qu'il faut
pour grossir joyeusement
les nuages venaient doucement,
il y avait de la musique sur la place.
Et debout dans la cour j'ai savouré le soleil quand venait jusqu'à moi entre les écrans blancs
Ai passé un moment avec Montaigne
et sans effort n'ai rien fait d'utile

11 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Montaigne est un bon compagnon pour chevaucher parmi les roses et sous le soleil...

brigitte celerier a dit…

Montaigne est un compagnon salubre
(lui ou Marc Aurèle selon les jours)

Arlette A a dit…

Les petites choses de la vie ... un brin de couleur, quelques douceurs alimentaires et la pensée en ordre de marche
Belle journée à toi

tanette2 a dit…

J'aime beaucoup ta dernière phrase et...tes photos.

brigitte celerier a dit…

et à toi
(moi première plongée dans housses accessibles facilement pour teeshirt coton, quelques pantalons et jupes.. pas trop à cause de flemme grande pour repassage)

Anna Urli-Vernenghi a dit…

État de grâce

Claudine a dit…

Je vous ai déjà volé tant de photos, encore une ... au moins !

Françoise Dumon a dit…

salutaire de se dire que l'on est privilégié(e) ne serait que de pouvoir savourer ces petits riens qui font la vie belle.

brigitte celerier a dit…

Claudine pour tous : bar ouvert
pour vous : fierté et plaisir

brigitte celerier a dit…

oui ai tendance à m'engluer dans mes comptes sordides (parce que normalement la provision pour le festival est réduite à zéro - bon vais prélever dans réserve mais elle doit durer… pour ma longue survie en dépendance même dans un mouroir
bon mais suis privilégiée, il y a infiniment pire
donc me moque de moi en me rappelant à cette réalité

Anne-Marie Soulier a dit…

"... pour les rencontrés" : magnifique, merci !
Vos mots nous rencontrent tous les jours, ne l'oubliez pas.