vendredi, août 05, 2016

Détachée

jour de bel été
plaisir des rues et places
envahies d'ombre
saluer, en passant devant la mairie, notre candidat aux jeux olympiques, et son sport...
grimacer à l'idée que céderai au plaisir de rechercher les plus belles photos d'athlétisme, sans m'arrêter à la colère ressentie en pensant à ce que les grandes compétitions sportives représentent pour les pays qui les accueillent, et surtout, dans les dits pays, pour les petites gens, à ceux qui y triment, à ceux qui ne sont pas invités à la fête, et ne disposeront pas de stades ou terrain pour pratiquer, à la richesse grotesque des dirigeants, de tous ceux qui en profitent à un titre ou un autre.
Et laisser filer le jour, bouffer un peu trop, dormir un peu trop, lire avec un peu trop de distraction, jeter des coups d'oeil à internet par habitude, me perdre enfin avec gourmandise, un temps, dans les mots, les phrases de Novarina, mais en en restant sans doute un peu trop au seul plaisir immédiat. Et rituellement, m'interroger sur paumée..

8 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Un autre "théâtre" va se dérouler à Rio.
J'ignorais qu'Avignon avait déjà envoyé un acteur local !

(Hollande est d&jà sur place, pourtant je n'ai pas entendu parler d'attentat.)

brigitte celerier a dit…

ni de pluie - les cariocas auront échappé au moins à ça

Claudine a dit…

en rester au plaisir de l'été et ses ombres
ici il fait gris sombre

brigitte celerier a dit…

ici ça nous était annoncé mais le ciel a été sympa, il s'est répandu dans la nuit
durera pas… je pense - enfin pour le moment c'est bleu

Lavande a dit…

Quelle est la belle place de la première photo?
J'ai tellement l'habitude de voir Avignon submergé de passants. Il faudra que j'y aille une fois en période calme.

brigitte celerier a dit…

le plan de Lunel (aimerais y habiter) derrière l'ancienne Préfecture

chri a dit…

Les Jeux olympiques sont devenus foire grotesque, métaphore du monde.

chri a dit…

Où une jeunesse survitaminée va s'exhiber dans un pays de pauvreté et famine...