jeudi, août 04, 2016

Ordinaire

clarté, vent léger
sur pieds gonflés m'en suis allée,
mon couffin en main
un sourire résolu
ce devoir, me faire chair
la ville rajeunit ses fleurs
victoire (grimace) pris un kilo
navrée, n'ai pu sauver la toute petite rascasse, était trop tard.

7 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

carcasse
et
rascasse

brigitte celerier a dit…

elle a carcasse simple, la rascasse
c'est plutôt sa face qui est travaillée

Claudine a dit…

Le peuple de la mer pour moi reste un mystère
Belle gueule il faut dire <3

brigitte celerier a dit…

rude aux doigts

Hue Lanlan a dit…

oh les belles natures " mortes" que ces tomates et poivrons. C'est un artiste qui a posé tout cela !

Godart a dit…

Les photos impressionnent les esprits, légèreté de l'air et couleurs provençales dominent. Poissons et huiles d'olive, belle idée gustative.

tanette2 a dit…

Comme toujours de beaux étals qui donnent envie de cuisine méditerranéenne à déguster sous un ciel bien bleu.