mercredi, octobre 05, 2016

En rester à la lumière..



garder d'une nuit mauvaise, garder d'un jour ruminant, ce moment où la lumière sur des minuscules herbes roussies dépassant d'un toit,
sur une fausse jungle enserrée par les rues, a fait un bond pour me saisir par delà la petite douleur intermitente, et illuminer le jour.

8 commentaires:

Claudine a dit…

Instant pour la poésie

brigitte celerier a dit…

petit cadeau cueilli

Marie-christine Grimard a dit…

Merci pour cet instant de lumière...

brigitte celerier a dit…

merci à lui et à l'espoir de soulagement (même si illusoire)

Dominique Hasselmann a dit…

aperçus éclairants...

jeandler a dit…

Lumière débordante, une bonne journée espérée.
N.B. Penser à nettoyer la gouttière.

brigitte celerier a dit…

Dominique - à vrai dire la lumière régnait à nouveau sur la ville, mais oui il y avait des moments où la combinaison ombres/lumière me faisaient des clins d'oeil

Pierre je n'ai aucun pouvoir sur cette gouttière !

Arlette A a dit…

Indiscrète , elle rebondit sur chaque détail