vendredi, octobre 14, 2016

Entre les ondées

quand le temps vieillit
quand le frais s'arrête sur un palier (un peu trop bas à mon goût)
quand les arbres hésitent à perdre leur feuillage vert
quand les ondées se succèdent
quand le ciel croule par éclipses
quand on marche, dans un air provisoirement sec, de flaques en flaques
les oiseaux en liberté cherchent un abri
les oiseaux abrités frémissent de désirs de vols
un mouton malheureux secoue sa toison trempée à la porte de la bergerie
et le chien au coin du feu regarde une pantoufle de son maître se balancer au bout d'une jambe.

12 commentaires:

Claudine a dit…

Arche de l'antre

Marie-christine Grimard a dit…

Un petit air de la crèche à venir...
J'ai traversé ces intempéries hier, qui étaient très impressionnantes !

brigitte celerier a dit…

celles d'aujourd'hui devraient être pire

Dominique Hasselmann a dit…

La pluie fait des claquettes dans le sud : mais le pont d'Avignon en a vu d'autres ! Restez chez vous !

Claudine a dit…

arche de l'antre

chri a dit…

Sommes très vite passés de la lumière aux sombres...

brigitte celerier a dit…

Dominique, y suis fermement décidée, d'ailleurs ai à faire chez moi, ai des cigares, c'est ok

brigitte celerier a dit…

Claudine, Brigetoun est le seul animal dans l'antre (les autres seraient trop malheureux, j'entends pleurer les chiens des voisins, je n'aime pas les chats et j'ai pleuré une perruche dans mon enfance

brigitte celerier a dit…

Chri oh que oui, et avons perdu une quinzaine de degrés, juste le temps de se retourner

Hue Lanlan a dit…

oiseaux, moutons, et chien aux yeux doux... cela me fait penser aussi à une crèche ;-)

brigitte celerier a dit…

il y a tout dans la crèche

Arlette A a dit…

Arrêt sur image et figés dans leur froideur de porcelaine autant que nous , pauvres humains
Demain est un autre jour