jeudi, décembre 29, 2016

chemin matinal

Lumière frise
éblouissant les yeux las
Mon allégresse
et toujours des girafes

ah ! aussi sur Poezibao, lieu de trésors, ce matin le plaisir total d'écouter tranquillement la voix de Vilar disant poèmes pour la plupart si connus qu'ils chantaient en moi intérieurement et me faisaient anticiper la saveur des mots  http://poezibao.typepad.com/poezibao/2016/12/archive-jean-vilar-lit-vingt-huit-grands-poèmes-français.html

6 commentaires:

Claudine a dit…

Éclat à voler tant il raconte !

Marie-christine Grimard a dit…

Un chemin de lumière !

brigitte celerier a dit…

à ne plus rien y voir...

Dominique Hasselmann a dit…

La poésie peut être géométrique...

brigitte celerier a dit…

et même raide et métallique

chri a dit…

Merci pour le partage de cette voix