dimanche, décembre 25, 2016

étaient trop


Sur nous ce matin une nappe d'un bleu intense dans un léger vent qui renversait les sapins décorés devant les boutiques
ai sorti set et serviette d'indienne rouge réservés aux fêtes solitaires et quiètement souriantes
ai voulu demander au petit peuple sorti des boîtes, provençaux vrais ou importés, nés entre nos pierres, venus de la campagne, descendus de la montagne, montés le long du Rhône, d'outre mer peut-être, de vous souhaiter un jour de Noël plein de douceur, de sourires, de beautés, d'ébauches de querelles sans importance pour ailler un peu, et une soirée de fatigue légère et heureuse, mais ils se disputaient, serrés et mélangés, leur place future, ils étaient provisoirement trop occupés et comme j'étais trop impatiente (certains n'étaient pas encore sortis, les plus anciens, fatigués) ils font piètre figure.
Seuls trois des plus sages ont accepté de poser.
Ce soir, dans la pénombre, toute la troupe vous sourit. 

6 commentaires:

Claudine a dit…

Oh la joyeuse compagnie ! Beau sourire à ele aussi

Marie-christine Grimard a dit…

Oh merci de nous inviter à la parade des santons !
Bon Noël à vous Brigitte :)

Arlette A a dit…

Charmants et doux sourires vers toi en ce jour

brigitte celerier a dit…

merci à vous toutes
immensément paresseuse j'étais et je suis

Hue Lanlan a dit…

petits santons, instantanés de vie, je ne me lasse jamais de leurs postures. Ici, il fait froid encore aujourd'hui. Douces pensées à vous ! Qu'ils vous réchauffent de leurs histoires !

chri a dit…

Merci à eux et...à vous!