mercredi, janvier 11, 2017

choix impossible

Sommes en hiver,
quand il fait bleu il fait froid,
la douceur c'est gris.
Yeux qui jubilent, pieds froids.
Joues qui ronronnent, ciel mort.

10 commentaires:

Claudine a dit…

"La pluie fait des enfants sur les arbres désarmés" disait le poète

Dominique Hasselmann a dit…

Paris, c'est le gris = le froid. Nous n'avons pas les mêmes valeurs (ou couleurs) !

brigitte celerier a dit…

Claudine, que c'est joli ! (ne connaissais pas)

Dominique, ici aussi le gris quand il dure c'est le froid, mais quand après des jours de mistral bien froid et bleu vient la couverte grise l'air s'adoucit pour un temps

Schulthess Eric a dit…

Yeux qui jubilent ...
c'est le plus important :-)

Arlette A a dit…

Pas de si grand contraste ici mais un peu d'hiver pourtant au petit matin 4 degrés sur la mer ciel clair

jeandler a dit…

Belle ramure même si elle est grise!

brigitte celerier a dit…

Eric, oh oui !
Arlette en hiver nous avons toujours trois ou quatre degrés de moins que vous, et en été le contraire…. l'influence de la mer

brigitte celerier a dit…

Pierre, mon cher grand platane de la place, avec sa forme en éventail à cause des immeubles… je prie pour lui, ceux de l'autre côté des remparts étant semble-t-il attaqués par le chancre

Christophe Mazières a dit…

Sommes en hiver, toi et moi éveillés
De temps qui passent au loin
quand il fait bleu au-dessus des vallées
il fait froid,
mais des-hivers perdus
la douceur c'est le gris d'un cheveu sur une écharpe rouge,
le premier feu, une année en forêt qui s'enflamme nouvelle.
Yeux qui jubilent, empreintes dans la neige,
pommes sauvages
froids éteints.
Joues emmitouflées
comme entre des chats qui ronronnent
Un ciel de vagues claires
portées de reflets de soleil,
rien n'est mort
nos printemps nous envient.

brigitte celerier a dit…

de quoi me faire aimer cette saison