vendredi, février 10, 2017

Journée dans l'antre à Avignon et Jésus de Marseille


Ciel de lumière douce avec envahissement lent de nuages, un peu de ménage, lessive, changement draps, faire deux paquets, écrire petites cartes d'accompagnement et, au moment de partir vers la poste, retour puissant des vieilles petites douleurs.. remettre au lendemain, jour tout doux et lectures sérieuses…
Et puis, retapée peu ou prou, partir en début de soirée vers le théâtre des Halles pour assister à un spectacle monté par la compagnie Théâtr'âme : mise en scène par Danièle Israël de Jésus de Marseille de Serge Valletti... aime ce que fait Valletti, ne connaissais pas cette pièce, ne savais que ceci, sur le site du théâtre (d'où vient également la photo ci-dessous) :
«Individu extrêmement dangereux, susceptible de créer des troubles dans la population sous prétexte qu’il se prend pour quelqu’un de très important alors qu’on voit très bien au premier abord qu’il ne ferait pas de mal à une mouche. Serge Valletti»
Jésus est né dans une station-service du littoral marseillais. Ses parents, qui habitaient rue Dragon, se sont installés plus tard dans la rue de la Palud. Dans sa jeunesse, il aime beaucoup fréquenter des personnages louches, notamment un certain Satan, qui ne lui amènera que des histoires. Décidé à changer de vie, avec une bande d’amis, il achète un camion pizza qu’il trimballe dans toute la région. Le bruit court qu’on peut se soigner si on mange de ces pizzas, et les ennuis commencent. Jésus, chassé de toutes parts, finit seul comme un malheureux devant le trottoir du Taxi Bar, en haut de la Canebière. Là, il va vivre sa passion jusqu’à se faire noyer dans le Vieux-Port.
Il y un couple d'acteurs, Camille Cuisinier et Pierre-Benoist Varoclier, jouant délicieusement la gaucherie, qui racontent et sont tour à tour Jésus, ou un autre personnage, il y a des mots qui se rajoutent des lettres pour être reconnaissables mais joliment différents, c'est en des temps un peu fluctuants, c'est des sourires et des rires, ce n'est pas et c'est l'histoire connue...
Si vous passez pendant le festival, ça se donnera sous le chapiteau dans le jardin du théâtre des Halles.
Et c'était l'anniversaire de Serge Valletti qui était là, avec lequel on pouvait arroser cela dans l'ambiance agréable du théâtre. Mais bien entendu l'ado timide s'est une fois encore réveillée dans la petite vieille, il y avait une petite foule (à la petite échelle du théâtre) chaleureuse, j'ai salué silencieusement la crinière d'un blanc éblouissant par dessus des épaules, me suis éclipsée, et suis rentrée dans la nuit froide.
Et pour ceux qui passeront, pour le même prix, la bande annonce du spectacle
quant à moi j'ai retrouvé Marseille et continué à regarder, après avoir mis en ligne ceci, un peu des vidéos de Mafia et République sur Arte + 7, la seconde vidéo, après guerre avec les Guérini, Francisci, Jo Renucci, tutti quanti et Defferre les gaullistes et les communistes.. et puis Léandri et la Francafrique.

7 commentaires:

Anonyme a dit…

(vous devriez vous faire connaître, il est à peu près certain qu'il apprécierait...)

Arlette A a dit…

C'est toujours ainsi..ne pas oser et petit regret ensuite et puis et puis...

Claudine a dit…

J'aime bien l'ado timide en rouge vêtue pour le plaisir des yeux et des esprits frondeurs. Je disais à F, et ça le faisait marrer, de notre grand Ami du Nord : "il est celui qui L'a rencontrée"

jeandler a dit…

Et tutti.
Reprendre les mêmes et poursuivre : la route est belle.

Dominique Hasselmann a dit…

J'ai repensé à "La Vie de Jésus", le film de Bruno Dumont : un prénom qui se fait de plus en plus rare, j'ai l'impression !

brigitte celerier a dit…

merci à vous tous
Anonyme et rlette : on ne me refera pas.. me suis améliorée tout de même
Claudine, en fait j'ai la manie de me mettre sur paumée (droit à l'image pour les autres et besoin d'un peu d'humain) mais j'ai un côté très arrapède quand il s'agit de me déplacer

brigitte celerier a dit…

Dominique, il faut dire que Jésus ça serait un peu l'équivalent du foulard pour les femmes musulmanes (sourire)