jeudi, février 09, 2017

Au tournant de l'hiver

Sortie de la douche, vêtue, je reviens vers la chambre... un pigeon traverse en rase motte ou presque la cour devant moi et ne peux le saisir que par le souvenir des yeux qui prennent le temps de reconstituer cet éclair brun
L'hésitation du ciel, en s'installant dans le jour, semble opter pour la pureté bleue.
Sortie, je sens un souffle insistant heurter mon visage, le ciel est d'écharpes et chiffons blancs malmenés par le vent.
M'en suis allée acheter le canard et des yaourts et chercher longuement, avec toute petite moisson qui me laisse pleine de doutes, des petits livres pour une classe de l'école EPP de Gniboutibou (école qui comporte six enseignants pour deux cent neuf élèves, sans compter la maternelle, école d'une élève qui a bien plus belle écriture que moi, école qui a un gouvernement d'enfants et qui plante des arbres) au Togo dans une région d'agriculture, pêche, élevage et commerce où souffle l'harmattan.... et j'étais un rien perplexe pour mon choix...
Jour quiet, vaguement studieux... pour toi Paumée un arbre en hiver venu des cosaques des frontières http://lescosaquesdesfrontieres.com
Arbre dans l'hiver

Grelottant, regardant
le squelette sombre
de l'arbre dans l'hiver,
je pense supplique.
Je crois me joindre à lui
dans le désir criant
du tendre et frais printemps,
des feuilles, ce brouillard vert.

Mais l'arbre dans l'hiver
m'a dit force puisée
dans le dépouillement,
m'a chanté le plaisir
des lectures calmes,
la pensée libérée
des sollicitations,
le charme du retrait,

et en sa compagnie
tranquillement j'attends
en quiète espérance,
aimable austérité,
vie économisée,
que renaisse l'élan
que frémisse le sang
que monte la sève.

Ce qui, bien entendu, n'est pas rigoureusement vrai
me reste impatience.

5 commentaires:

Arlette A a dit…

Tu effacés ou rejoint par ce vol du pigeon ...le corbeau qui picore en direct hier soir sur scène les textes de Pascal Quignard dit par lui même

brigitte celerier a dit…

ah ce spectacle est passé par Toulon ! (vu à Villeneuve l'été dernier)

jeandler a dit…

Le canard se déchaîne dans le vent de l'histoire.

Dominique Hasselmann a dit…

Bel arbre où les fruits seraient des livres pour les enfants du Togo...

brigitte celerier a dit…

Dominique, viens de faire lettre et paquet… mais pas la forme, poste pour demain (en fait c'est en partie pour les profs)