mercredi, mars 01, 2017

Une attente de beauté

yeux scrutant le gris
cherchant éclaircissement
une envie de bleue
de clarté sur la beauté
du vieux coeur de la France
achat médicaments cigares et confitures, chocolat pour chauffeurs, repassage, tentative pour réunir en un grand sac, un petit sac, linge de maison, soins divers et vêtures pour quatre jours, l'envie de rencontre, l'envie de nature, de pierres autres montant, le sourire naissant
et recours aux cosaques des frontières http://lescosaquesdesfrontieres.com avec quatre tankas pour une image (en réalisant, tardivement que l'un des quatres a gardé, tant pis, une ligne de trop)

les plaques d'enduit
désagrégées révèlent
l'âme du vieux mur
par la plaie effrangée
surgit l'appareil blessé

fatigue et chaleur
le maquillage glisse
sur la vieille peau
et tes ans, leur souffrance
s'exhibent, ridicules

tes illusions fuient
ton insouciance glisse
ta peur est à nu
tu ne peux plus refouler
la montée de tes craintes
ta faiblesse et tes haines

ou plutôt

ta grâce fanée
ta tendresse attaquée
sourire sali
mais dessous l'ossature
ferme, claire, renforcée

11 commentaires:

Claudine a dit…

Bon voyage

Dominique Hasselmann a dit…

Vos impedimenta, y compris littéraires, sont prêts : Go !

brigitte celerier a dit…

merci à vous deux
vous confie internet...

Arlette A a dit…

N'oublie pas ta petite valise rose..

brigitte celerier a dit…

pas de petite valise rose (pas assez grande pour deux grands draps dont un en lin épais, des serviettes de toilette etc... un grand sac noir, un petit sac noir et un sac en papier pour petits déjeuners

jeandler a dit…

Bonne route ! Que le bleu vous accompagne.

brigitte celerier a dit…

une chance s'il n'écoute pas la radio et s'y conforme

Arlette A a dit…

Essai

brigitte celerier a dit…

vous souhaite bonnes journées - et me coupe

Anna Urli-Vernenghi a dit…

Le charme, lui, intact, mais vous le savez pas...

époké a dit…

Vieille peau et grâce fanée j'aime!