mercredi, juin 14, 2017

préparatifs - suite

Ai regardé à l'heure du café matinal le site du festival, ai vu qu'il y avait des places en vente encore pour Ramona (marionnettes chez Vilar) et la fiesta au palais des papes (mon erreur de date : j'ai deux spectacles pour le soir du 16 juillet) alors, avec la crainte que ce soit un peu tard, suis partie d'un pas alerte (oui, presque) vers le cloître...
Pas tant de gens devant moi, le plaisir du lieu, mon clin d'oeil habituel à la coupole de la chapelle Saint Louis dont j'ai décidé que c'était celle évoquée par Claude Simon dans la corde raide, une conversation agréable sur tout, sur rien, des souvenirs, la couleur de la pierre, l'amour des platanes, le livre prévu est resté dans mon sac, j'ai eu un recul très très léger en heurtant la climatisation de la salle, discuté avec un charmant garçon des défauts et mérites des dernières places disponibles le 16 (hé-oui, j'ai réédité mon erreur, ce que je réalise ce soir – ce spectacle ne veut pas de moi, et, là, il va falloir que je les vende ces mauvais billets, ou au moins un, plutôt que de donner because trou trop grand dans budget, surtout après l'intervention d'hier) choisi une place sous le ciel, presque contre, tout en haut, appris qu'il n'y avait plus de place pour Ramona, me suis inscrite à la loterie désignant les possibles acheteurs d'une des rares places pour l'Hamlet des prisonniers du Pontet, et pris trois billets pour trois lectures en musique à Saint Agricol...
et puis m'en suis revenue vers l'antre, en passant par Monoprix pour me munir de deux grands, trois moyens, un tout petit brumisateurs, en provision pour une partie des mois à venir.

La place de l'horloge vivait sa vie tout doux, en ai fait autant.

6 commentaires:

Arlette A a dit…

Il faut dire que tu as de beaux spectacles..mais c'est Avignon le lieu béni
Ici je rame il me semble qu'il y a un flottement dans les programmations et qu'au bout de 5 ans Liberté " est moins à mon goût

jeandler a dit…

Le petit modèle sera-t-il suffisant ?

brigitte celerier a dit…

Arlette, du magnésium et peut-être intérêt renaissant (nous sommes en bonne partie chimie, sourire... ceci dit je crois que cet hiver moi avec l'opéra à des kilomètres et pour le théâtre les rues froides vais être très très sage)

brigitte celerier a dit…

Pierre, pour petit sac... en renouvelant (pouvais pas en porter plus, c'est pas commode...)

Lavande a dit…

Suis dégoutée!
Je vais à Avignon du 8 au 15 (hôtel réservé depuis un an!). Je n'ai réussi à réserver AUCUN spectacle. Lundi j'ai galéré pour essayer de créer un compte sans lequel on ne pouvait pas acheter des billets. Le site était constamment en mode "erreur". Le lendemain, ouf, ça marche! Tout est complet. Aucune place pour ce que je voulais voir. En particulier plus rien pour Antigone.
Ça fait plus de 30 ans que je viens au festival: c'est la première fois que tout est complet comme ça. 9500 billets vendus samedi après-midi, vente réservée aux gens de la région.
Heureusement il y a le Off mais je crois que ce sera ma dernière année.

brigitte celerier a dit…

en fait ce ne sont pas les gens du cru, ou pas entièrement et même assez loin de là, c'est pour une bonne part je pense les agences et hôtel et peu à peu il y aura des places qui seront à nouveau en vente
toujours plus ou moins ainsi