vendredi, juillet 28, 2017

Avignon – festival – jour 22 – il y a eu.. peu de choses, ou rien et même pas William's slam

Il y eut les rues matinales pour un circuit teinturier, marchand de légume, monoprix, les petites familles de touristes, un animal têtu comme modèle (n'a pas suffi), des affiches, quelques courageux tentant encore de distribuer des flyers, avec une décontraction tranquille, et toujours des spectacles avec spectateurs.
Il y a eu un projet de rendre visite aux Carmes-Benedetto pour un spectacle et un renoncement à la suite d'une révolte de carcasse, sur le palier.
Il y a eu attendre, sans trop rouspéter, de partir, plus tard, vers le théâtre des Halles, parce qu'envie aussi, parce qu'avais billet...
et puis renoncement... alors comme j'avais repéré la vidéo de présentation de ce William's slam qui se donnait dans la toute petite et aimée chapelle, pour que le jour ait au moins trace de ce qu'il aurait pu être, broutille parmi les nombreux spectacles de qualité, vraie ou supposée (souvent dans des endroits ou à des heures qui me conviennent mal, paresseuse suis, mais pas toujours) je la pose ici avec la présentation en lien http://www.theatredeshalles.com/pieces/williams-slam/
Le souvenir de mes deux charmantes aînées rencontrées hier me couvre de confusion.
Le tas de repassage est restée glorieusement intact, moi me suis installée avec Jean Barbin avec, entre autres moments, celui-ci où il m'est un peu fraternel (pas entièrement, pas à chaque ligne, mais tout de même...)
J'ai un peu peur dans la rue.
J'ai un peu peur dans la ville.
J'ai un peu peur parmi les autres.
J'ai un peu peur aussi dans ma chambre, mais moins.
J'ai un peu peur aussi quand je suis seul, mais moins.
C'est pour cela que je parle, que j'appelle.
Mais que je m'enferme, aussi.
Je n'aime pas sortir.
J'ai un peu peur d' avoir peur.
Quand je parle ici, c'est avant la peur.
Et toi, tu fais quoi, quand vient la peur ?
Et toi, tu fais quoi, juste avant la peur ?
François Bon
et puisque le spectacle et la vidéo sont frère et soeur et se marient souvent

5 commentaires:

Arlette A a dit…

Je découvre toujours avec toi..honte de mon isolement dans la verdure si ce n'est les amis en balade l'ennui s'installe sérieux

brigitte celerier a dit…

mais c'est merveilleux l'ennui léger dans la paix verte (imagine que tu es à Toulon en ce moment )

Claudine a dit…

L'affiche du spectacle La Vie mode d'emploi de Perec, est-ce une lecture? j'aimerais bien me télétransporter là précisément.

brigitte celerier a dit…

je ne sais pas Claudine, pas vu et pas entendu parler

Godart a dit…

Envie de dire comme les enfants: " même pas peur ".