jeudi, juillet 06, 2017

Images et quelques mots paresseux pour le jour d'avant

matin, ciel bleu dur,
un vent bonhomme et sage
rues étincelaient
et le départ venait d'être donné à l'affichage... me suis amusée dans la mesure où le maniement du bidule me le permettait, et en évitant les visages comme pouvais, et les ai ramenés, en même temps que les provisions de pâtes, café, yaourts pour un peu plus de quinze jours
et quand suis partie, un peu après seize heures, vers mon rendez-vous avec l'acheteuse d'un billet, les places, même dans mon quartier un peu hors circuit se faisaient rares (ai vu en passant que l'exposition Kiefer était venue jusqu'à nous – attendrai août pour en profiter en paix)
au cloître j'étais en avance et l'acheteuse en retard, ai renouvelé mon amitié avec les platanes qui cette année se vouent au blanc, le tau venait d'être installé, ai jeté mon affiche (vraiment honte de faire commerce de ma sottise et les tractations obligent à se déplacer), mes places restantes ne convenaient pas à ceux qui étaient là et les leurs ne m'étaient d'aucune utilité mais ça tuait agréablement le temps... la jeune femme est arrivée, avons papoté un moment, suis repartie avec un billet en moins et des billets de banque en plus...
Le vent est gentillet, bonhomme et tout et tout, mais il faut que les brigades afficheuses apprennent à s'en méfier, ai marché sur des visages..
la chaleur m'était forte mais bienveillante - du moins le croyais -, ai perdu trois litres d'eau - té, au moins ! -, en arrivant dans la fraîcheur de l'antre...
J'espère que cette nuit, le réveil et les premières heures me seront plus clémentes qu'aujourd'hui parce que demain je commence avec une pièce off, une parade, et la cour d'honneur – vais déserter, pardon, les blogs et sites amis, et m'obnubiler sur nos rues, les salles et ce qui s'y passe, plus ma survie (sourire)


9 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Veillée d'arme...
Le marathon de juillet commence, on pensera à vous chère Brigitte !

Dominique Hasselmann a dit…

le puzzle des affiches, ça rappelle des souvenirs.
Bon courage, mais la Cour d'honneur vaut le premier déplacement pour ce festival 2017 (Antigone ?) !

brigitte celerier a dit…

oui Antigone (malheureusement pas une très bonne place - douzième rang pas très près d'une circulation... comme il faut être là 30 mn avant négocierai... pas plus mal)
et ce matin un truc avec des jeunes femmes sorties de l'adolescence, filles d'immigrés, qui semble-t-il est intelligent et tonique, j'espère être à la hauteur (sourire)

Hue Lanlan a dit…

bon festival à travers vos photos sans les files d'attente !

Godart a dit…

D'un festival l'autre, merci pour les photos et votre ressenti.

jeandler a dit…

Spontanéité et bon enfant, l'humanité réconciliée le temps d'un festival.

brigitte celerier a dit…

Pierre espérons que la courtoisie résultera à la chaleur (généralement ça se gâte après le 15, les vacanciers de fin juillet arrivent avec une mentalité de métro bondé)

Lavande a dit…

Je vous envie d'aller voir Antigone. Complet dès le début des réservations (comme TOUT ce que je voulais aller voir d'ailleurs)
Quels sont les billets du In que vous voulez revendre? S'il y en a entre le 8 et le 15 je suis intéressée.
Quels sont vos sélections dans le Off?
C'est à cause de vos commentaires sur le festival que je suis arrivée sur ce blog il y a plusieurs années... et j'ai continué à le lire régulièrement!

brigitte celerier a dit…

non, Lavande
le 16 pour la Fiesta tout en haut des gradins
et le 22 aux Carmes pour Face à la mer... (et là je regrette beaucoup de ne pouvoir y aller)
mais il y a pas mal de trucs intéressants dans les plus de mille spectacles du off (un moyen sur YouTube rentrer festival off pour avoir presque toutes les bandes annonces)