mardi, septembre 12, 2017

L'année avance

de la vielle année
grandit le collier des jours
la rouille nous vient

8 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Les murs parlent mais le plombier n'est pas loin... ;-)

brigitte celerier a dit…

pensais rouille, usure sale
n'était qu'en promesse dans les arbres et ne l'ai trouvée que dans la plomberie sur mon chemin (à part les pierres rongées mais ça ne m'allait pas)

Claudine a dit…

Ce bleu qu'on aime
Pigment divin

Arlette A a dit…

Un peu de poésie devant les désagréments et l'usure des temps( corps et coeur)

jeandler a dit…

Les jours avancent et nous reculons. L'impasse au bout du chemin.

brigitte celerier a dit…

Claudine le bleu toujours menacé (et finalement si on veut la vie il faut qu'il soit menacé par l'eau et les nuages)
Arlette, je sens l'usure très fort en ce moment
Pierre, au bout du chemin il y a la fin

Godart a dit…

Saison des pommes et de l'automne, la couleur rouille résiste au temps.

r.t a dit…

Le bleu qui toujours rajeunit quand la rouille prend sur lui toujours plus de retard. Mais comme j'aime cette chaîne des jours et cette clé qui renonce à rien arrêter...