samedi, novembre 18, 2017

Matin clair

pureté du bleu
air frais, clarté piquante
en souffle léger
faim un peu et grande soif
la vie encore en sommeil
de clocher en tour, aller tendre bras, donner sang, et puis dans un local clair et neutre se plonger en grande tasse de chocolat chaud

vivre le reste du jour, tenter écrire et surtout se régaler (bien plus que je ne le pensais) en continuant par petites goulées la lecture de l'Enquête sur l'évolution littéraire de Jules Huret publiée par François Bon chez Tiers Livre Editeur (un peu plus de la moitié, dans le plaisir de ces voix diverses, malices, esquives, sincérité, méchancetés, admirations, don doctoral ou charme, en sautant parce que vraiment il ne voulait pas de moi ou parce que je me refusais à tenter de le suivre, Saint-Paul Roux le magnifique) https://www.amazon.fr/gp/product/1544807813/ref=as_li_tl?ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=1544807813&linkCode=as2&tag=letierslivre-21&linkId=1551f807e51b77d3f2614da208c519c7

5 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Contre-plongée en photos et en lecture... Belle journée à vous !

brigitte celerier a dit…

merci Dominique,
yeux alternent entre ciel quand l'est bleu et dalles où poser pieds

Arlette A a dit…

Sagesse de lire tranquille j'hésite à me lancer au salon du livre de Toulon comme chaque année il y a tant de monde et l'ai l'impression d'être au Zoo

brigitte celerier a dit…

j'y suis allée une fois, mauvaise humeur pour cette raison (et puis ma timidité devant un auteur que j'aime bien, incapable de me taire ou de dire quelque chose d'intelligent) et ensuite je me le suis reproché - aurais mieux fait d'en profiter au lieu de promener mon envie de sortir
et en lisant dans la Marseillaise qu'il ouvrait j'ai pensé à toi

jeandler a dit…

Matin de brouillard - et ce n'est ni le premier ni le dernier - qui laisse espérer un peu de soleil vers midi. Il est des matins sombres qui ne cachent pas l'espérance de la lumière.