mardi, décembre 12, 2017

Temps humide et âmes claires

Matin dans nos rues, eau en suspens ou crachin, brusques rafales mais en force modérée, et un peu après dix heures peu de passants,
rue Folco de Baroncelli et rue Joseph Vernet n'y avait qu'un pigeon et moi, ou le faste créé avec choses modestes pour éclairer les yeux

et dans les rues mouillées et neutres, sans effervescence ni éclat, cette merveille que m'était mon soudain sourire intérieur, et l'attente joyeuse et tranquille d'une dizaine de classes de touts petits, anoraks, peaux et gants de toutes couleurs, trottinant, main dans la main, déterminés et gracieux, vers un des endroits à eux dédiés en ces jours, qui me faisaient chantonner sans bruit «les niots d'Avignon sont bien mignons, les niots d'Avignon sont…"

10 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

"Les niots" est un mot que je ne connaissais pas : mais "les gniards", si j'en crois le contexte, ne devaient pas être loin...

Claudine a dit…

bel échantillon de gris festif, vaut bien le nôtre

brigitte celerier a dit…

Dominique, les niots sais pas si c'est toulonnais ou familial mais c'est ancré dans mon esprit (sais d'ailleurs pas comment l'écrire)
vient peut-être de minot qui lui est sans conteste toulonnais

brigitte celerier a dit…

Claudine, oui sommes dans la moyenne comme temps (mais hier il faisait du coup anormalement doux… plus froid aujourd'hui)

tanette2 a dit…

Joli décor pour cette vitrine que seuls, le pigeon et toi, pouvaient admirer.

jeandler a dit…

Gniard, minot ou niot, restons enfant pour un temps. Et pour la rime, je propose loupiot.

brigitte celerier a dit…

joli aussi (gniard j'aime pas… vois un gosse pleurnichard)

Christine Zottele a dit…

les "niots", variante de "minots"? j'aime bien...

brigitte celerier a dit…

le minois c'est l'âge ingrat et après, les nions ce sont les pitchounets

Hue Lanlan a dit…

si belles photos avec un regard qui visite les pavés des pigeons jusqu'aux étoiles