samedi, février 24, 2018

cueillette

petits ennuis en pagaille, sans gravité, me donnent mine grave
banquière en formation (tant et tant) donc austérité jusqu'aux premiers jours d'avril
m'en suis allée dans la ville en début d'après midi
ciel froid lumineux
les doux mouvements de l'air
cueillette des yeux
en tirer sourire... et en rester là.

Ah ! Plaisir aussi, du courrier m'attendait

8 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Photos, lecture (pause pour l'opéra), quoi de mieux, cette fois-ci ?
Laissons le vent de "Moscou" à la porte, on en (sibé)rit !

Claudine a dit…

Un temps à geler tout projet un temps à couette et à confiture de melon et d'orange cuite au chaudron

brigitte celerier a dit…

Dominique, et mettons le tout sous une belle faute d'orthographe dans le titre (viens de la voir et de la corriger) … à l'opéra rien à voir ou entendre pour le moment, se rétablir avant le prochain billet dans mon dossier

brigitte celerier a dit…

Claudine, si j'ai bien compris le pire froid est devant nous...

Arlette A a dit…

Cueillette des yeux... il fallait y penser m'en souvenir pour une prochaine sortie brrr derrière des lunettes roses pour le moral

brigitte celerier a dit…

Arlette une façon de se faire des lunettes roses

jeandler a dit…

Un air de Sibérie, le printemps n'en sera que plus beau.

brigitte celerier a dit…

Pierre le sage