dimanche, mai 27, 2018

Entre sourire ébauché, colère, compagnonnage et pluie

Pluie au petit matin… et, dans une éclaircie, appel du plus gros bouton de rose pour que j'admire ses premiers efforts
Départ en encourageant/engueulant mes jambes qui avaient une forte tendance à la rechute (ont l'esprit de contradiction et aucun sens de l'à-propos) et grimace aux fausses roses détrempées que la municipalité devrait penser à décrocher...
Une petite pagaille qui s'est mise en ordre comme pouvait, la bande son de la CGT et les discussions fraternelles, la rencontre de camarades possibles qui ont affaibli mon sentiment de bouchon perdu tentant de flotter à la surface des colères, un rendez-vous pris auquel vais tenter de me tenir, des rencontres, une belle fraternité d'idées avec des insoumis pas si soumis (critiques de certaines de leurs médiatisés), plus forte avec le tenant de la libre pensée qui m'a pardonné mon petit pas vers une «appartenance», plus forte encore avec une communiste ma contemporaine, secourable avec un couple me relevant quand me suis cassé la figure, souriante en bouche de travers avec deux autres vaincus avec trop belle constance depuis 68, des passages de lumière et des retours de pluie, une difficulté pour déterminer combien étions, de trop rares jeunes, une débandade au moment de pénétrer sur la place du palais, et malgré le désir unanime d'unité un émiettement en petits débats constructifs, bien sûr constructifs)
Garder, tant pis, la plupart des photos, en faire, tout en écoutant comme ces derniers jours (je sais c'est idiot) les débats à l'assemblée, avec retard, un petit montage et puis rien (tant pis pour le marché des potiers etc…)

10 commentaires:

casabotha a dit…

Comment faites-vous pour éviter toutes les gouttes de Miss pluie??

brigitte celerier a dit…

simple les évite pas, et puis il arrive que j'ai de la chance et qu'elles aient peur de moi et s'arrêtent

Dominique Hasselmann a dit…

Tant qu'il y aura des manifestations, même si elles sont comptées par une "Occurrence" survenue à point nommé... :-)

brigitte celerier a dit…

oh Dominique ! quel immense plaisir de vous retrouver
(et les journalistes recomptent mais oublient qu'il n'y avait pas cette fois Une manifestation mais plusieurs, sans cars pour rallier Paris)

Claudine a dit…

Je me déplace exprès au Sud pour effectuer le comptage (par ici nous sommes bons pour compter $)

brigitte celerier a dit…

Claudine, ne pas oublier un parapluie…. la cour est arrosée avec régularité (j'espère que ça ne va pas durer jusqu'à ce qu'il fasse trop chaud pour y stationner)

Godart a dit…

Un petit mot pour saluer votre obstination à toujours essayer de comprendre ce monde où nous vivons. Et par la même occasion, dire mon plaisir du retour indirect mais bien réel de Dominique.

brigitte celerier a dit…

pour le retour de Dominique Hasselmann https://hadominique75.wordpress.com/2018/05/27/metronomiques-revient/

jeandler a dit…

Les manifs se suivent et se ressemblent toutes...

brigitte celerier a dit…

oh pas quand on est dedans…
et puis pas selon l'endroit (nous c'est très familial et gentil même quand navrés)