samedi, mai 26, 2018

En douceur

un charme calme
riche platane touffu
rares nuages
(avec sandales à talon de 5 cm, petite victoire – enfin fallait pas que ça dure beaucoup plus d'une heure)
et en début de soirée sortir des remparts, prendre la navette, tourner autour du coeur de la ville et m'en aller écouter
l'orchestre, dirigé par Patrick Davin, avec comme soliste Alexandre Tharaud au piano
dans un concert qui s'ouvrait avec Alia de Pascal Zavaro (que j'avais plutôt aimé pour sa construction ferme, sans emballement, en le trouvant, dans l'après-midi sur YouTube, qui m'a beaucoup beaucoup plus séduite ce soir, live, orchestre plus clair, beaux cuivres et plus de vivacité)
avant le plaisir d'une très très belle exécution du concerto pour piano en sol majeur de Ravel avec l'impression qu'Alia pourrait être un petit cousin du premier mouvement, avant la beauté merveilleuse de l'adagio assai...
deux bis pour leur parenté avec Ravel et le Concerto une pièce de Couperin et un passage de la Rapsody in blue de Gershwin
et, après un entracte longuet, que j'ai passé à lire le programme, rêver, la sérénade n°1 de Brahms que je ne connaissais pas, plaisir de l'influence campagnarde, de la variété, avec un certain flou parce que l'assez mauvaise nuit qui avait précédé ce jour s'est un peu vengée et que j'ai eu quelques absences dodelinantes.
Une trop petite navette où étions debout et heureusement assez serrés pour que petite vieille reste ferme dans les virages 
et une marche vers l'antre en longeant une petite fête place Crillon.


5 commentaires:

casabotha a dit…

J'aime quand on sent vos jouissances, c'est beau l'élan de curiosité intellectuelle

brigitte celerier a dit…

la curiosité mon vice favori.. malheureusement je sens que je vieillis, elle devient moins exigente

Arlette A a dit…

Une bonne soirée il me semble en suis ravie en écho

brigitte celerier a dit…

une très bonne… et puis grâce à la navette je me fais des amis

Claudine a dit…

Oh que j'aime Alexandre Tharaud, je rêve de l'entendre autrement qu'en boîte ! beaucoup aimé son livre Montrez-moi vos mains