samedi, avril 20, 2019

recomposer

hier sur mon chemin, de ce désordre ordonné, lors d'une halte, ce rouge qui jaillissait, faux coquelicots, une idée de liberté
pas faux les pauvres chers mais soigneusement élevés, sauvagerie perdue, domestiquée
et leur amitié

5 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Pureté des lignes - minérales et typographiques. :-)

Brigetoun a dit…

trop gentil Dominique, trop gentil

arlette a dit…

Un petit bonheur en passant pour les yeux et l'imagination

Claudine a dit…

une bonne décharge de couleurs, ça fait toujours du bien <3

mémoire du silence a dit…

"Qualité, lumière, couleur, profondeur, qui sont là-bas devant nous, n'y sont que parce qu'elles éveillent un écho dans notre corps, parce qu'il leur fait accueil. "

Merleau-Ponty / l'Oeil et l'Esprit...p.22