samedi, juin 08, 2019

Petite errance vers Rosmerta

passer reprendre une liste pour les billets à conquérir demain à la Fnac, et puis partir dans petit vent, sous un ciel que les nuages habitent peu à peu
sourire près du futur chantier des Célestins (un peu peur j'ai) à la danse des deux rangées de platane comme pour un menuet
tournicoter un peu dans les rues, le long des jardins, à travers les places 
- dans la longue rue du Pont Toucas un balcon se laisse vivre petitement, sans pose -
au bout retrouver la rue Pasteur (zut je ne peux plus demander à Michel Benoît de deviner l'emplacement de cette inscription)
Seconde réunion chez Rosmerta pour faire suite à la sommation de libérer les lieux... (mais l'assignation devant le tribunal est repoussée d'un mois à début juillet)
évoquer les trois idées retenues : résister, acheter, obtenir une préemption par la Mairie suivi d'un bail emphytéotique à Rosmerta
Des deux dernières (la première étant en fait compatible avec les deux suivantes) je pensais – avec un espoir faible – que la plus envisageable et celle qui permettait en outre davantage de conserver force et moyens pour la suite était l'éventuelle préemption par la Mairie tant que nous avons encore une majorité en principe de gauche...
Alors deux petites heures d'idées fusantes, de papillons à trier et mettre en forme, de jeux avec un merveilleux petit gamin, de plaisanteries, naïvetés et sérieux...
les ai laissés un peu avant neuf heures et demie, buvant, grignotant avant de faire le point.
Une nouvelle réunion à programmer après avoir tenté d'avancer... voilà


4 commentaires:

Godart a dit…

Le droit de préemption est le principal droit permettant aux mairies de lutter contre la spéculation immobilière au nom essentiellement du maintien de la diversité des commerces (quand une boutique traditionnelle ferme, celle-ci ne soit pas remplacer par exemple par une chaîne de vêtements). Mais les mairies, même de gauche, semble bien frileuse par rapport à ce droit de préemption, why ? Merci pour la diversité de vos photos qui participent à leurs manières à la pérennité du beau architectural.

Brigetoun a dit…

surtout là il s'agirait d'un acte politique (à mon avis la majorité de gauche qui a un peu déçu ne risque pas grand chose… de toute façon la droite et l'extrême droite qu'elle rejoint de plus en plus n'a aucune chance de voter pour elle..
(il y a eu quelques exemples de ces préemptions en Seine Saint Denis, à Toulouse surtout avant que la droite arrive et le lieu ainsi créé semble-t-il une réussite)

Dominique Hasselmann a dit…

La maire dite de gauche a-t-elle été invitée ? Ce serait démocratique qu'elle se déplace pour un "petit débat"... on peut toujours rêver !

Puisque le bleu du ciel, lui, est intangible. :-)

Brigetoun a dit…

je crois qu'elle a été invitée sans résultat (et là elle n'a pourtant pas sur le dos la communauté du Grand Avignon qui est de droite avec forte proportion FN) - j'ai perdu le contact avec les trois conseillers (un PC une PS, quand à l'écolo il est maintenant en opposition forte donc à oublier) que je connaissais plutôt bien … vais tenter de renouer (il y a aussi mon marchand d'olives qui est au conseil on verra la semaine prochaine, quant au député ex stroskanien devenu LREM il ne me voit plus - sourire)

la crainte est pour août : expulsion plus facile