dimanche, décembre 01, 2019

Les malheurs de Brigetoun suite

M'en suis allée, clopin-clopant, puisqu'il m'avait été dit que les deux premiers bracelets étaient très bien mais que devrais chercher moins cher (encore moins)
et que le 30 novembre se tient à Avignon depuis... si longtemps que c'est presque depuis toujours, la foire Saint André, une vraie foire populaire avec un luxe non moins populaire (j'aime assez l'ambiance à part une petite crainte d'être bousculée et je pensais qu'il faudrait y plonger les macronistes pour un petit contact avec le peuple profond, juste en dessous des gilets jaunes, comme la foire est juste en dessous du marché de Noël qui cette année revient s'installer, mais cours Jean Jaurès, derrière l'espace qu'occupait la foire, et en réservant en principe les chalets au commerçants locaux, si j'ai bien compris)
je pensais bien que j'en trouverais là... En prenant le "haut de gamme" tout relatif de l'éventaire que j'ai trouvé, j'en ai acheté treize (moitié moins cher que les précédents et quasiment aussi bien) mais j'en suis resté là parce que j'avais oublié que ce n'est pas le genre d'endroit où la carte bleue a sa place et que n'avais plus de liquide...
Dans la foule qui emplissait la rue de la République suis redescendue vers ma banque (premier distributeur sur mon chemin) ai pensé, bon ça suffit j'en ai quinze, j'en chercherai d'autres, ai rangé mes billets, ai redémarré toute contente, me suis pris les jambes dans ma canne et suis tombée tout droit de toute ma hauteur, à l'endroit où j'avais la place de m'étaler et à côté d'une infirmière, signe que j'ai toujours de la chance parce qu'au moment où je me disais je suis vivante mais sonnée, lève la tête, ai entendu une voix m'interdisant de le faire, une main m'a fait tourner sur le côté, elle a sorti d'un sac des serviettes antiseptiques et a entrepris d'éponger le sang qui coulait de mon nez, pendant qu'une vigile, qui par chance était là aussi, appelait les pompiers...
dans un fauteuil regarder des gens très cassés, plaisanter, attendre, passer une radio, sortir près de trois heures plus tard avec une ordonnance qui attendra lundi, une bonne excuse pour ne pas avoir été au Chêne noir utiliser le billet pris pour assister à la mise en scène par Julien Gelas du Horla avec Damien Rémy certainement très bien mais que je n'avais plus vraiment envie de voir aujourd'hui, l'interdiction de me moucher, un rendez-vous le 5 avec un chirurgien puisque ben le nez a souffert de la rencontre avec le sol (avais peur que mes jambes refusent la manifestation, ça règle le problème)
une tendance aux pas très flous entre l'arrêt de bus à la gare et l'antre, le constat que la boule rouge éclairée la nuit était vraiment très laide, 
et l'envie de porter un écriteau mentionnant « je ne suis pas une femme battue »
(mais j'ai des bracelets)


14 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Désolée pour cette mésaventure, prenez bien soin de vous chère Brigitte !

Brigetoun a dit…

là c'est pluie violente à laquelle je dis tu ne rentres pas et évier qui s'obstine à refuser de se déboucher (pour la pharmacie : hors les murs loin au nord ça attendra - haut les coeurs !

Dominique Hasselmann a dit…

C'est toujours mieux que de recevoir un tir de LBD dans l'œil...

Un petit pansement et il n'y paraîtra plus rien : à chacun son "Black Friday" ! et bon rétablissement ! :-)

Brigetoun a dit…

j'espère juste que vais retrouver un nez normal (là il est de travers un peu, gros et marqué, douloureux aussi)

Anonyme a dit…

Oh !!!quelle aventure je compatis ton humour esr souverain

Caroline a dit…

Quelle aventure ! Hier après-midi, voyant le monde j'ai prix peur et j'ai reflué vers des quartiers plus tranquilles. Tu es téméraire et parfois trop.

Brigetoun a dit…

l'humour est une défense

Caroline la foule n'y était pour rien, juste ma maladresse et ma distraction

Claudine a dit…

Depuis que ma Prunelle a cassé le sien (à 16 ans, au foot !), eh bien je lui trouve bien du charme et du caractère <3
courage

chri a dit…

Mes voeux pour que vous vous remettiez au plus vite...

jeandler a dit…

Sur l'échelle des foires, trouver sa place et ne pas chuter au point zéro.

Brigetoun a dit…

Claudine, toute ma considération pour la Prunelle (amicalement)

chri, merci

Pierre suis trop sotte là pour trouver une réponse.. vais me laver les cheveux

Godart a dit…

Heureusement les jambes ne sont pas touchées et vous pouvez garder votre autonomie. Mais vous donnez l'impression de tenter le diable en allant au milieu de cette foule. Prudence et bon rétablissement.

cjeanney a dit…

oh désolée pour toi Brigitte :-(((
(heureusement tu as été prise en main, tu n'étais pas toute seule au coin d'un e ruelle déserte :-((( brrrr)

Brigetoun a dit…

Godart, la foule n'y est pour rien c'est ma désinvolture un peu trop grande avec ma canne…

Christine, et heureusement que dans cette foule il y avait cette très charmante infirmière et son autorité qui a bloqué dans l'oeuf es initiatives malencontreuses (sourire - en tout cas question être entourée j'étais entourée, gros succès