jeudi, janvier 21, 2021

Me signe dérogation


pluie au premier matin, et gros nuages gris dans le jour


l'air en mouvement

glissent les hautes masses

tremblent les jambes

deux heures autour du verbe avoir en tête à tête avec Moussa


piapia bénévoles, chahut autour d'un ballon, retrouvailles avec quelques jeunes amis, deux petites heures de réunion


et un retour dans les rues presque désertes, contente et fatiguée

11 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Il va falloir conjuguer maintenant le verbe "déroger" (jusqu'au plus-que-parfait) ! :-)

Brigetoun a dit…

et voilà que dans la fébrilité du réveil je supprime le commentaire de l'amie Marie-Christine Grimard...
le recopie : "Avoir un moment de joie entre amis...
Vous me le conjuguerez à tous les temps :-)
Heureuse pour vous de ces retrouvailles chère Brigitte !"

et la remercie (même si joie était assaisonnée de petite crainte

Brigetoun a dit…

oui Dominique on découvre ou fabrique des tas de mots avec notre nouvelle vue (certains idiotement comme présentiel alors qu'il y avait déjà en présence)

Arlette A a dit…

Regain d'énergie pourtant...

Brigetoun a dit…

Arlette, besoin et on a convenu : pas inscrite tableaux, viendrai de temps en temps et même si seules cinq assurent des permanences je n'en ferai pas (demandent trop d'autorité, et ce n'est pas ainsi qu'ils me voient, et trop de force et de temps)

Claudine a dit…

Quelle joie de vous savoir de retour à Rosmerta !

mémoire du silence a dit…

"deux heures autour du verbe avoir en tête à tête avec Moussa" comme ceci me parle vrai... moi aussi ai découvert le mot : présentiel...et je suis entièrement d'accord "en présence" est tellement plus beau et juste (Fait d'être physiquement quelque part, auprès de quelqu'un). Auprès de quelqu'un il s'agit bien de cela.

Brigetoun a dit…

oh en pointillés très espacés... Claudine

Brigetoun a dit…

merci ! suis pas seule à ne pas vouloir adapter ma langue aux modes du moment...

Godart a dit…

Vive les piapia.

Brigetoun a dit…

ça dépend (sourire)