lundi, juin 21, 2021

Le rite


Puisque pour le premier tour c'est encore possible, suis partie un peu avant dix heures, pour monter sans grand enthousiasme jusqu'à la mairie.


Il n'y avait pas grand monde comme électeurs et derrière les tables : deux personnes pour les régionales, une pour les départementales....


mais ça m'a tout de même pris près de vingt minutes au pays de la droite dure ou extrême (je suppose méchamment) et me suis assise sur le perron en sortant, pour le plaisir des fleurs et pour récupérer, crevée que j'étais et habitée d'une petite rage intérieure devant l'incapacité arrogante des assesseurs .. (j'ai failli leur donner un cours express sur la façon de tenir un bureau), le président ne voyait pas la carte que je lui tendais, a exigé que j'utilise Son stylo – ce que ma foi j'ai fait – en m'infligeant un discours sur ces gens assez sots pour regarder la télévision et suivre les consignes données (bon ne me suis pas sentie terriblement concernée)... il m'a fallu plus de dix minutes d'attente pour signer après vote départemental en écoutant le récit par la jeune femme qui tenait ma carte d'identité au dessus de l'urne de sa soirée de la veille .. carte que j'ai dû lui redemander trois fois, jusqu'à prendre ma voix de bourgeoise lyonnaise ce qui a marché auprès d'elle et de la femme très BCBG et sans masque qui voulait voter avant moi (trop tard) au nom de ses 74 ans fatigués...

Assise tranquille sur la marche de pierre doucement usée, ai retrouvé envie de rire, l'ai rangée, ai fait un petit tour dans le calme gris de la ville parce que mes jambes en avaient besoin, .. les tables s'installaient sur la place Crillon, me suis lavé les cheveux et me suis coulée paresseusement dans le jour. 

(bon ce soir je présente mes excuses à l'équipe qui m'a exaspérée ce matin et qui a accepté de tenir ce bureau dans l'indifférence (ce qui, je m'en souviens,  demande une bonne dose de patience)

9 commentaires:

Grimard Marie-Christine a dit…

Il semble que cela soit contagieux, dans mon bureau de vote on a eu trois assesseurs aussi gâteux que désagréables , déjà qu’il n.y avait que 4% de votants à l’heure où nous avons voté, je me demande si les gens auront envie d’y retourner la semaine prochaine dans ces conditions !

Brigetoun a dit…

Marie-Christine en fait c'est une conséquence de la tendance du pays à l'abstention... les anciens militants ont désarmé et les partis et mairies ont un mal fou à recruter des gens assez dévoyés pour passer des heures derrière les urnes (ai déjà vu arriver le temps des militants verts ou de gauche qui jugeaient utile d'injurier plus ou moins leurs compagnons de galère d'autres tendances... si je rencontre mon vieil ami, enfin une amitié qui se réduit çà des sourires et signes de tête, UMP nous pourrions nous lamenter ensemble ou en rire)

Dominique Hasselmann a dit…

Du numéro 6 sur le panneau, Mariani va donc passer - grâce au maintien de Felizia - au numéro 1 : encore bravo au stratège "vert" qui se la joue "perso" et ignore toute analyse politique lucide ! :-(

Brigetoun a dit…

Dominique je disais qu'il avait raison (mais entre temps l'écart entre les deux M s'est creusé de 4%... ceci dit marre de n'avoir que droite dure et droite extrême à l'assemblée régionale... et sur le papier Muselier n'a pas besoin des votes de gauche et aurait encore 1% de mieux que Mariani, d'autant que le désistement donnerait des munitions à Ciotti et Mariani pour dire aux électeurs LR Muselier c'est le centre la droite c'est Mariani)

mémoire du silence a dit…

Ce qui me désole et me désolera toujours c'est le manque de civisme quel qu'il soit, et de conscience.
Ceci dit j'ai retrouvé hier avec grand plaisir -tenant une urne- un jeune homme de 18 ans aujourd'hui, et que j'avais eu en atelier huit ans auparavant, nous nous sommes reconnus derrière nos masques et ce fut émouvant.

Brigetoun a dit…

ah oui, Maria, je vous comprends !

Claudine a dit…

Comme ce geste de civisme doit vous coûter ces dernières années! Bravo à tous ceux qui sont aller voter

Brigetoun a dit…

là ça ne me coute pas... sauf la perplexité parfois (et je n'ai pas voté au second tour des dernières législatives)... là irai sans doute surtout pour les départementales (pas mon premier choix mais il va sans doute y avoir un regroupement et c'est une chance d'un RN de moins)

Brigetoun a dit…

non ceux qui étaient dévoués (quelle que soit leur cause) ce sont ceux dont je me plains, ceux qui tenaient bureau sans en avoir l'habitude)