mardi, septembre 29, 2009

  • oh ! C'est toi ? Bonjour – entre..
  • j'peux pas, j'ai pas le temps..
  • ouille !
  • Quoi ?
  • quand tu n'as pas le temps, ça n'en finit pas
  • je t'assure - et puis je ne veux pas te faire perdre ton temps
  • tu ne veux vraiment pas entrer ?
  • non.. je passe juste
  • laisse moi le temps d'aller chercher un siège, et je suis à toi
  • non – au revoir
  • eh ! Tu venais pourquoi ?
  • Tu ne le sauras pas
  • écoute – je m'excuse c'est idiot..
  • je ne sais plus - bonne journée !

pour les impromptus littéraires dont le sujet était "dialogue"

http://www.impromptuslittéraires.fr/dotclear

assez misérable, mais :

- j'avais pondu un peu n'importe quoi, juste pour vérifier s'ils pouvaient ouvrir et lire mon fichier (et je pensais que non, ou sans doute pas)

- mon crâne était réduit, lundi plus que jamais, ne sais pourquoi, à l'état de légume (et tout ce que je lisais m'était incompréhensible)

13 commentaires:

mirae a dit…

Bonjour Brigitte, j'aime le double sens ici, les raisons cachés de l'autre personne et peut-être même de nous même.

J'aime aussi ces petites fleurs que vous utilisez.

JEA a dit…

"crâne à l'état de légume"

c'est terriblement flatteur pour ce végétal...

NB : sur la photo, le heurtoir est superbe !

micheline a dit…

c'est l'automne ma chère et les feuilles commencent à tomber..
sûr il y aura un printemps et qui vivra verra.

DUSZKA a dit…

Tu en as de la chance, en ce jour béni : Sarko est en Avignon ! Et pour faire la charité signée Hirsh aux "jeunes"... qui travaillent, les autres, un peu plus nombreux certes, mais bon, on s'en fout !

brigetoun a dit…

je ne sais si on a le droit de sortir dans la rue

mobilisesup a dit…

j'entrevois enfin en partie les jolies poutres qui sont à peindre...

pierre a dit…

Et voilà: on appuie sur la sonnette pour voir si elle sonne et la porte s'ouvre, vous happe...
- c'est pourquoi?

Tel est pris qui croyait prendre.

Muse a dit…

Bienheureux que les Impromptus aient pu récupérer ce texte, même si pour nous cela ne change rien.
Même la bonne volonté et la gentillesse n'entame le secret!
Bonne journée malgré "Tout"

Gérard a dit…

c'est incongru de s'excuser soi même

joye a dit…

Mais pas du tout idiot, je l'aime beaucoup, ton dialogue, surtout parce que les gens qui disent qu'ils n'ont pas le temps et qui prennent le temps de dire qu'ils n'ont pas le temps comme s'ils étaient trop importants de parler d'autre chose qu'eux-mêmes me les brisent menu, menu. (oui, je sais, je le cache bien dans cette phrase dont la longueur est digne de Faulkner !) ;-)

On a tous 24 heures par jour. Ce sont nos CHOIX de leur utilisation qui diffèrent, rien de plus.

Bravo brige, haut [sic] niveau, comme d'habitude !

Jerry OX a dit…

superbe échange Brigitte ! un dialogue à fleuret mouché comme j'aime les entendre déclammer !!

merci !!

arlettart a dit…

suite du "fabuleux dialogue" caché
-te parler c'est tout ......
pas si incohérent que ça

OLIVIER a dit…

Ah ! Une scène que tu as su saisir simplement. Quatre mots, et l'essentiel est écrit ! Bravo !!!