dimanche, octobre 04, 2009

Vivre - peau sensible, à la lumière, au temps - indifférente aux regards – évoluer – accueillir les transformations que l'on nomme vieillissement – savoir que l'on est chimie - affronter et supporter les limites physiques – être en son essence - côtoyer – rester étranger aux hiérarchies

Voir – vouloir connaître – savoir l'immensité et la diversité – refuser le choix entre plaisir et discipline – ouvrir – ignorer la bassesse - refermer ce qui s'évapore, mais ne pas craindre la légèreté – si cela se refuse, ne forcer le passage que lentement – revenir – ne jamais se forcer - et puis oublier, un peu, ou le croire

Ne renoncer à oser que si la force vous manque, après avoir essayé.

Tout ce que je ne saurais faire, ce que je ne suis pas, ou pas souvent, ou pas tout le temps, ou pas comme il faut – ah oui ! Accepter ses défaites.

Fan de chichoun j'ai sommeil - encore - toujours - en ce moment

9 commentaires:

JEA a dit…

A retrouver sur la photo du bouquiniste nombre de livres de sa bibliothèque, il y a de quoi prendre aussi un coup de vieux.

micheline a dit…

sûr, ma chère brigetoun!, et s'aimer encore un peu, tant que d'autres qui vous ressemblent vous aiment encore un peu.

OLIVIER a dit…

J'adore ! Quel texte ! Je ne sais pas où tu vas chercher tout ça, si dans tes nombreuses lectures, mais ta prose d'aujourd'hui est formidable !
Beau dimanche ma chère Amie !

Avignon a dit…

Fan de chichourle !
Là :
http://etymologie-occitane.chez-alice.fr/F.html#fan

brigetoun a dit…

merci, mais tant pis disons que c'est une déformation qui me vient de mon enfance ignorante, alors je ne pourrai plus m'en débarrasser (merci pour le site)

tanette a dit…

"Fan de chichoun" ou "Fan de chichourle" que tout cela est bien dit !

jeandler a dit…

Le corps, cette prison de l'esprit.
Et quand on croit enfin avoir trouvé la liberté, il n'y a plus d'esprit.

Gérard a dit…

mal en point et fiévreux, je ne fait que passer

Enfantissages a dit…

Savoir que l'on est chimie...

Voilà ramassée en quelques mots une vision de nous qui nous remet à notre place...