vendredi, septembre 10, 2010



Et alors ? Qu'est-ce qui lui prend ?



Je ne sais pas. Elle boude, je crois, non ?


Peut-être. Je ne sais pas. Elle est allée aux Halles, en tout cas.

14 commentaires:

albin, journalier a dit…

Ce qu'on appellera le langage de la rue.

joye a dit…

Mais c'est où la Hellnep Avenue ??

http://listen.grooveshark.com/#/s/Hell+nep+avenue/1UJGC2

Pierre R. Chantelois a dit…

Que l'image pour dire. Et quel message... les beaux mots de la rue ou les petits voyous de la rue ? J'adore.

Chri a dit…

On devrait écouter la rue.

D. Hasselmann a dit…

La rue Racine me fait penser à Uzès, et aux lettres qu'il écrivit depuis ce lieu où il séjourna.

Les noms de rues sont toujours une part de notre Histoire.

Avignon a dit…

 
Ah ? Tu fais les plaques ?
Bonne idée !

Quant aux modelages, il ne faut pas s'étonner, ils sont toujours un peu terre à terre...

brigetoun a dit…

Michel ton commentaire me met de bonne humeur, m'en vais croquer un nouveau toast
(oui j'aime qu'Avignon garde les anciens noms de ses rues, j'ai pris les photos après avoir vu le billet de Fardoise sur les traces de métiers sur les façades)
http://avignon-etats-lieux.blogspot.com/2010/09/traces-dactivites-passees.html

Avignon a dit…

J'aime aussi les anciens noms.
C'est intéressant de les retrouver.
J'ai hâte de voir la suite !

Lautreje a dit…

Brasser les plaques, les mélanger, les redistribuer, jouer à se perdre dans les rues... pourquoi pas ?

koukistories a dit…

Oui, je viens pour un micro trottoir !

micheline a dit…

Elle est allée aux Halles...sans se perdre dans les rues où tant de jolis dire vous proposent une aventure

Gérard Méry a dit…

tu rues dans les brancards aujourd'hui ?

jeandler a dit…

A partir de 1729, c'est le proprio de la maison du coin de rue qui était chargé de l'inscription du nom de la dite rue.

arlettart a dit…

Je lis toujours le nom des rues ....toute une histoire à écrire
j'adore cet enchainement
Les fourbisseurs .....