samedi, juin 23, 2012

Photos comme peuvent, pour rien


 
parce que les mots ne me sont pas ou plus amis (ô mon pauvre vase), 
parce qu'une fois encore je m'interroge sur « paumée », parce qu'elles occupent ce temps

parce qu'elles sont.. telles que peuvent..

parce que ce furent les deux bons moments


photos prises en cachette, presque, ne sais pourquoi, 

en marchant contre carcasse et plus vite que sa mauvaise humeur grande, elles étaient mon petit exploit à ma mesure

11 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Avant-dernière photo : mouvement et un style (Maurice Denis n'était pourtant pas un musicien).

Pierre R. Chantelois a dit…

La ville bouge. La ville s'anime. Les photos traduisent cet élan et montrent bien que la culture s'est installée dans les rues d'Avignon et dans les centres d'Art. Qu'ajouteraient pour l'heure des mots à ce déploiement tout en photos? Elles ont le mérite de nous communiquer le goût de participer, voire de partager.

JEA a dit…

heureux pour vous quand votre blog accepte de centrer des colonnes de photos (vivantes)
depuis peu le mien (influencé par les élections en France ?) s'obstine à placer toutes les illustrations à gauche de la page
ce qui donne des combats homériques pour remédier à cet alignement forcé...

brigitte celerier a dit…

blogger je t'en prie, n'en fais pas autant (par contre hier il tenait à mélanger les photos à charge pour moi de les faire glisser jusqu'à ce qu'elles acceptent leur place)

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Petit exploit toutes ces photos !
Et longue balade en ville !

Léo dit :
« Le désespoir est une forme supérieure de la critique. Pour le moment, nous l´appellerons "bonheur", les mots que vous employez n´étant plus "les mots" mais une sorte de conduit à travers lequel les analphabètes se font bonne conscience. »

Danielle C. a dit…

Que serait Paumée si vous ne vous interrogiez pas sur elle ?
Vos photos sont toutes pleines de musique et de bruits, des gens et de vous.

Aunryz a dit…

Ce sont les quelques paroles
semées dans le grand corps des photos
où l'oeil retrouve un peu de l'auteur
qui donnent à ces images une bonne part de leur sens et lumière.

Cette année cette joie de la fête était bien loin
merci de l'avoir rapprochée ainsi.

jeandler a dit…

Quelques photos placées sur une grande portée bien qu'elles aient la bougeotte. Fantasque, Blogger, quand il perd la partition, n'est-ce pas ?

brigitte celerier a dit…

tiens, pas eu à aller te récupérer dans les spams là...
oui et cabochardes étaient les photos, voulaient pas glisser, trésors de patience

Françoise Dumon a dit…

Pas pour rien, pour celles qui ont raté la fête de la musique cette année.

Gérard Méry a dit…

Journée photographique pour toi, ta plume s'est reposée.