mercredi, juin 06, 2012

Trouver l'amitié dans l'ombre


Chiffon sur vitre, voir le bambou se ployer, brusquement, sous la rafale – le ciel dur de vent

Epaule lestée par sac, partir à la suite des ombres, amies sans danger...

et les rencontrer armées, rendre hommage à Neptune, continuer...

pliée dans le sac, la main explorant pour cigares, rencontrer son ombre épaisse, culpabiliser...

s'oublier, regarder, cette caresse, projetée des platanes, venue se poser, dansante, joueuse, sur les parasols...

la dentelle le feston, mouvement immobile, ourlant les grilles...

les dures et nettes barres, grumeleuses de pierres, qui font avancer les murs...

les cavernes où se blottir, dans les feuillages, leurs marques lumineuses, pour une maison d'ombre, antre pour que l'air se joue...

et vouloir se glisser là, dans le frais entre colonne et mur, corps caché dans le sombre, main plaquée sur la pierre chaude...

retrouver, les ombres familières, dessinées sur l'ocre doux, au coin de ma rue...

faire entrer, un instant, un sourire de la lumière, pour animer la pénombre de l'antre.
n'importe quoi
mais j'ai nourri de lumière les ombres maussades qui se ruaient de ci de là en moi au réveil. (légèreté admirable des images) – avant d'y faire circuler des musiques variées au long du jour – et de chercher vaguement comment elles pourraient se traduire en couleurs.

9 commentaires:

Pierre R Chantelois a dit…

Cette pierre chaude sur laquelle nous promenons nos doigts endoloris par le temps annonce-t-elle l'arrivée d'un été ensoleillé, bienfaiteur de nos os et de notre carcasse?

tanette2 a dit…

Les ombres dessinent sur les murs des images propices à la rêverie.

jeandler a dit…

Eloge de l'ombre.
Tanizaki, 1947

brigitte celerier a dit…

décidément il serait plus digne de ne plus céder à la manie-habitude nommée paumée et de me rencogner dans l'antre

Tania a dit…

"Nourrir de lumière les ombres maussades" : vos photos m'enchantent et m'emmènent du côté du superbe "Eloge de l'ombre" de Tanizaki.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

La couleur de la pierre n'est pas si éloignée de la couleur de la chair.
C'était la couleur du jour !

Dominique Hasselmann a dit…

"Ici l'ombre" : en Avignon, le soleil joue très bien avec elle, malgré une maire fort peu lumineuse.

Danielle Carlès a dit…

ce sont des ombres qui montrent la lumière, et il n'est rien de plus digne

Gérard Méry a dit…

Tu es trop modeste ne reste pas dans l'ombre...même d'un doute.