samedi, août 11, 2012

pas encore


Ce serait chercher un lieu où, par miracle, reviendrait possibilité du désir de lire ou même le timide désir d'écrire
Ce serait rechercher un oloe
Ce serait l'avoir choisi
Mais ce serait constater que les gravats laissaient toujours peu de place à l'imagination pour se déployer confortablement, juste à des éclairs sous les poutres, vite empoussiérés.
Mais ce serait constater que manquaient cruellement croisées, vitres et bien entendu volets et persiennes. Ce serait imaginer la chaleur pénétrant, s'installant et régnant, liquéfiant toute compréhension des mots alignés sur les pages ou l'écran.
Alors ce serait rester dans son cher antre, ne pas rompre avec cette nouvelle vie purement animale, cet engraissement tranquille et paralysant.

16 commentaires:

Pierre R. Chantelois a dit…

Je me plais à penser (un optimisme débridé) que par les fenêtres ouvertes au monde l'espoir circule

JEA a dit…

souvent, jadis et ailleurs, les illustrations et les mots sont juxtaposés, artificiellement, sans harmonie intime, loin de tout surréalisme...
alors qu'ici, sous vos yeux et votre main, ils sont inséparables...
merci

brigitte celerier a dit…

merci à vous de faire partie de l'infime bande des fidèles

Dominique Hasselmann a dit…

Les croisées, ce joli mot.

arlettart a dit…

Ecran noir
Cette image est bruissante de pensées en gestation
il ne peut en être autrement
AA

Elizabeth L.C. a dit…

Non, pas encore, pas encore !

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Pratiquer une activité sportive adaptée !

brigitte celerier a dit…

je crois qu'il existe peu de créature aussi incompatible que moi avec les mots activité sportive - suffisent à me couper jambes et bras (un peu comme tout ce qui s'impose)

brigitte celerier a dit…

et puis mon combat avec l'évier et la pompe me suffit

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

"Adaptée". Juste faire chauffer les articulations et tonifier le cœur.

Françoise Dumon a dit…

Je passe souvent sans laisser de trace, sauf celle involontaire dans les compteurs, je ne sais trop quoi dire. Que dire en effet sur l'envie d'écrire qui doit céder devant le combat contre le réel ? Tu t'en sors bien, écriture fluide et alerte, et pour l'activité sportive, la marche de manière régulière c'est déjà bien.

Chri a dit…

Ce serait vous lire en attendant, là.

brigitte celerier a dit…

z'êtes tous gentils tout plein - en fat suis d'une paresse de saison - et quand à l'engraissement certains diraient qu'il est le bienvenu (moi aussi au fond)
simplement lundi je cherche un plombier parce que là c'est usant
bon vais tenter activité courses et repassage - bonne journée à tous

mémoire du silence a dit…

Cet écran noir
à la fois fermeture et ouverture
illusion ... désillusion
un autre soi-même
"je est un autre"

Gérard Méry a dit…

j'apprends tous les jours chez toi...aujourd'hui "oloé "

brigitte celerier a dit…

un mot un peu "groupe", inventé par Anne Savelli dans une série de billets pour signifier l'endroit Où s'installer pour Lire Ou Écrire
et ses lecteurs dont je suis l'ont adopté...