vendredi, août 24, 2012

Vert frais


Il y aurait, dans un monde qu'ils rendraient vert, jeune, frais, par le grand désir qu'ils en auraient, et leur présence, cet homme et cette femme
Il y aurait le défi au sort, au monde, et même aux petits ricanements, de cet unisson, cet assortiment en vert et en blanc
Il y aurait l'homme-garçon et cet étonnement, encore, devant le petit être
Il y aurait ce jeu entre eux, un à dada minimal, cheval-jambe couché
Il y aurait le pied assez grand pour être dosseret, et qui s'en attendrirait
Il y aurait le silence vigilant de la jeune femme
Il y aurait le bras sur son épaule, posé légèrement, comme pour ne pas peser, mais présent
Il y aurait maintenir la famille
Il y aurait un bonheur jeune, qui se voudrait sûr, inaltérable, intouchable, qui se suffirait
Il y aurait se satisfaire d'une image de jardin ouvert sur l'eau, pour que l'entourage fonde légèrement, que la pierre tende vers une humidité de verdure.

Pardon demandé à Titou, pour ce rapt, encore une fois, à travers la vitrine de la Galerie Ducastel (vais finir par m'en accaparer une de ses statuettes, mais ne saurais laquelle choisir) http://www.galerieducastel.com/page18.html
J'ignore quel est l'auteur du paysage

12 commentaires:

andrée wizem a dit…

il y aurait l'envie d'un berlingot ou de petits pois lardons à l'anis

versus a dit…

Le vert est sous-verre mais pas sous cloche. Ça respire.

brigitte celerier a dit…

merci ! et si vite !

JEA a dit…

et SI nous nous mettions en tête et en coeur de vous offrir une statuette ???
par courriel, nous désignons notre chargé(e) de mission qui rassemble nos picaillons et procède à l'achat ainsi qu'à la remise de la statuette...
(NB : je suis terriblement sérieux pour qui en douterait)

Pierre R. Chantelois a dit…

Geste affectueux de mon père lorsque j'étais enfant. Beau souvenir. Et vous avez raison :

Il y aurait un bonheur jeune, qui se voudrait sûr, inaltérable, intouchable, qui se suffirait

brigitte celerier a dit…

JEA trop gentil mais ne réglerait pas mon problème : laquelle ?

Françoise Dumon a dit…

J'aurais aussi du mal à choisir. Je les adore ces trois là, particulièrement l'enfant.

arlettart a dit…

Que ce vert est rafraichissant et le plaisir du "lèche -vitrine toujours aussi réjouissant
virtuellement cadeau

JEA a dit…

laquelle ?
se serait le secret des associé(e)s
si du moins l'appel ne cloche pas...

brigitte celerier a dit…

vous e prie, non - serais si confuse qu'anéantie

brigitte celerier a dit…

mais vous reconnais bien là - merci

danielle C. a dit…

Je pense à Andersen (la bergère et le ramoneur). Vous les faites vivre.