mercredi, novembre 14, 2012

cheminer


Mardi matin, petit manteau rose, sac pour draps sales au bras, partir, à contre corps, sous semblant de vent et ciel lumineux, placer petit mal-être sous la garde de la vierge d'angle...

Mardi matin, rencontrer travaux, camions d'oeuvre, hommes oeuvrant dans le sol ou dans l'air...

continuer de vierge modeste en grande vierge bienveillante...

revenir vers l'antre, muée en animal de bat, avec sac plein, un gros manteau, une parka, un veston, deux pantalons dans des enveloppes plastiques qui glissent sur les bras...

mais arriver à cueillir vaille que vaille, pour plus de laïcité, la présence protectrice de la mairie et de la tour de l'horloge...


et descendre vers l'antre de travailleurs en travailleurs.
En prendre leçon, faire ménage, et puis s'en lasser, laisser le jour couler, écouter musiques variées, papillonner dans livres.
Chercher quelques mots à poser sur Paumée, comme viennent.

8 commentaires:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Rue Mazan, une vierge sculptée par le frère Lazare Mazzaudier.

Pierre R. Chantelois a dit…

Diantre. Je me serais cru un instant à Montréal avec ce désordre fou des travaux publics. Est-ce que nos magistrats respectifs ont mené des consultations pour embourber ainsi nos villes? ;-)

Dominique Hasselmann a dit…

Les vierges sont heureusement hors de portée des travaux.

arlettart a dit…

Que d'obstacles et grande animation travailleuse !! petit manteau rose devait donner de la joie

Françoise Dumon a dit…

Une ville en travaux, rues, maisons, édifices... C'est bien l'impression que l'on a lors de nos déplacements en ce moment. En sortira-t-elle plus belle et plus praticable ? Petit clin d'oeil vers les niches qui nous attendent toujours fidèles le long de ces parcours;

jeandler a dit…

Un parcours béni...
sous la protection de la Mairie ? Serait-elle peuplé de saints laïcs ?

brigitte celerier a dit…

tu m'entends tousser ?

DUSZKA a dit…

Chez nous ce sont les tracteurs qui tracent la route pour les derniers travaux des champs ; un peu encombrants sur les petites routes, mais c'est leur boulot alors on se met sur le bas-côté, eux et nous, et ça passe avec un salut chaleureux.