vendredi, mai 31, 2013

Dehors, dedans, dehors/dedans


La ville était bleue, gente, parcourue d'une fine brise,

affairée, un peu, nonchalante aussi – et j'allais acheter un nouveau fer (manie de le poser à des endroits peu recommandables)

la lumière glissait sur les façades, les caressait, les ombres creusaient, dessinaient

dedans, dans l'antre, dans un intérieur indécis ou dans son moi
Brigetoun était dans l'autodénigrement, ou le constat de son peu
Brigetoun a lu, a aimé, ne dirai quoi – risque de courtisanerie
Brigetoun était mal, un peu, se moquait d'elle, un peu

dans le dehors de l'antre, les roses étaient tant épanouies qu'annonçaient le matin leur mort prochaine, étaient le soir des choux au bord de la flétrissure, coeurs à nu
dans le dehors de l'antre, dans le soleil qui la baignait, Brigetoun a eu envie de se donner le plaisir de l'admiration
admiration nostalgie pour deux séries qui se sont achevées, et qui tant étaient belles ou spirituelles

le plaisir de suivre
et tant d'autres (mais voulais me limiter aux séries)
Le frais et la pluie sont venus dans l'après-midi.

10 commentaires:

Francis Royo a dit…

Heureux d'apparaître dans votre flânerie, si bien entouré de Lucien, Christine, Isabelle, Laurent... Belle escorte en votre compagnie pour une journée que d'ores et déjà vous avez embellie. Merci.

Dominique Hasselmann a dit…

Vous oubliez dans le lot recensé vos propres séries de photos !

Lucien Suel a dit…

Chère Brigitte, grand merci pour votre belle attention. Et pour votre création quotidienne.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

J'aime tes photos. Elles sont à la fois spontanées, lumineuses et tendres.

brigitte celerier a dit…

Michel ! tu me fais rougir... et je vais louper toutes celles que m'en vais prendre sur mon chemin victuaille, j'ai veston sur dos et vieil appareil que préfère dans mon couffin, et vais plus oser

jeandler a dit…

Des images qui portent à rêver en ces temps incertains. Douce promenade, dans les pages bleues.

Pierre R Chantelois a dit…

Je ne saurais mieux dire que Michel. Vous jouez très bien avec la couleur et la lumière. Qui plus est cet aura qui baigne tout Avignon.

tanette2 a dit…

Me réjouis de voir tes photos d'ombre et de lumière ainsi que celle de ces belles roses coeur à nu. Hier, ici, toute la journée fut un vrai déluge...

arlettart a dit…

Et même le parfum de la rose finissante embaume la page

czottele a dit…

juste passer pour dire le plaisir à vous retrouver ici, à vous lire, vous et vos roses, votre lumière...