samedi, mai 25, 2013

Météo et programme


Ciel hésitant entre un bleu parcouru d'une flotte de jolis nuages (et les fausses teintes du nouvel appareil... zut, j'avais oublié l'autre qui aime plus loyalement le ciel),

et nuages noyant le ciel,
courses, photos que garde parce que vais être longue, un poco ménage et longue sieste pour ne surtout pas s'entraîner à sortir de mon oblovisme en prévision de juillet,
et pour me faire honte, me donner envie d'action, programme arrêté, (suis gourmande cette année en attente de ce qui est proposé par ce duo d'invités de belle qualité Stanislas Nordey (son goût pour les textes) et Dieudonné Niangouna (spectacles exigeants venus d'Afrique ou créés par des africains))

parade 2012
si peux avoir tous les billets (et qui ne comprends pas les lectures gratuites et belles dans les jardins, les expositions, le marché, la lessive et le repassage – au minimum... je sors toutes les vieilleries pour ne pas avoir à en faire trop de repassage –, la cuisine, le off et cette envie et promesse : aller voir et écouter Cécile Portier et Juliette Mezenc à la Chartreuse (pour une étape de ce projet qui me plaît tant et que je suis, un peu, de loin, comme peux,  Étant donnée http://www.chartreuse.org/56/441/collectif-simple-appareil&date=2013-05-31)
et passez votre chemin, le voilà le programme, que mets ici, tant pis, avec des images piquées dans mes séries des précédentes années

année non précisée, 2005 ou 2006
5 juillet (parade du off ? pas certaine de la date)
  • 19 heures au Gymnase du Lycée Mistral Ping Pang Qiu d'Angelica Liddell (pour raconter une histoire d'amour, s'installer à plusieurs à une table de ping-pong... avec son baroquisme violent
  • 22 heures 30 si ai temps et jambes disposées pour bonne trotte, la Fabrica, hors rempart, pour le spectacle gratuit du groupe F ouvert ! aboutissement de leur résidence
6 juillet jour qui devrait être faste
  • 18 heures à l'Opéra pour entamer cette série de petites participations de beaux noms venus lors des festivals passés, organisée pour la fin de la direction d'Hortense Archambault et Vincent Baudriller, Guy Cassiers et un solo pour une comédienne d'après Orlando de Virginia Woolf (1 h 45)
  • 21 heures dans la cour d'honneur, première du spectacle de Stanislas Nordey Par les images de Peter Handke (lutter ou non contre préjugé favorable) 3 heures 30 avec, zut, un entracte
7 juillet
  • 18 heures au Gymnase Aubanel (aïe, mais j'y tiens) le spectacle de Christian Rizzo d'après une histoire vraie (Huit hommes, en partie originaires du bassin méditerranéen, frappent le sol de leurs pieds, tournent sur eux-mêmes et joignent leurs mains) 1 h 15
  • 22 heures dans la Cour de Saint Joseph de nouveau Angelica Liddell avec Todo el cielo sobre la tierra la Wendy de Peter Pan transportée sur l'île d'Utoya (Norvège, souvenez-vous) 2 h 15

festival 2007
8 juillet
  • à 11 heures au jardin de la Vierge de Saint Joseph le premier programme de sujets à vif (deux courtes cartes blanches) avec D' de Kabal et Émeline Pubert – Mamela Nyamsa et Faniswa Yisa
  • à 15 heures dans ma chère chapelle des Pénitents blancs Nicolas Truong et Projet Luciole à partir de Pasolini, dialogue sur «la vivacité de la pensée critique» 1 heure 20
  • 22 heures au Cloître des halles – une histoire assez atroce mais «ici ce n'est que du théâtre» écrite et mise en scène par Jan Lauwers pour sa compagnie Place du marché 76 – 2 heures 20
9 juillet
  • à 22 heures dans le non moins cher cloître des Célestins – Faustin Linyekula Drums et Digging revenir dans son village congolais avec des compatriotes aux trajets divers, et créer chorégraphie au contact de sa réalité actuelle (en gros) – un cercle pour composer un récit – 1 heure 30
10 juillet
  • 17 heures dans le petit gymnase de Saint Joseph le second spectacle de Gintersdofer et Klassen venus de Berlin et Abidjan (impasse faite sur celui de 15 heures et celui de la nuit) la fin du western cinq ivoiriens et deux allemands font le récit de la crise après la présidentielle – une heure 30
  • à 21 heure à l'Opéra la carte blanche à Christof Marthaler avec King Size «Assis ou couché dans un lit king size, un couple-chanteur passe en revue un répertoire éclectique allant de la musique sérielle à Michel Polnareff..» 1 heure 20


festival 2008
11 juillet envisager fatigue
  • 15 heures – trotter vers la Fabrica pour les 8 heures 30 (entractes compris) de Faust I + II de Goethe, proposées par Nicolas Steemann (allemand surtitré)
12 juillet même chose
  • 11 heures à l'opéra un film de Peter Brook sur un fil d'après certains de ses spectacles
  • 21 heures après avoir pris risque de la navette (et d'être bloquée jusqu'à la fin si pas bien) mais trop envie, à la carrière de Boulbon – Dieudonné Niangouna avec Shéda des êtres venus d'ailleurs, peut-être des dieux déchus viennent dire le bruit du monde... - 4 heures
13 juillet
  • 15 heures à l'opéra un film de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval le vent souffle dans la cour d'honneur
  • 18 heures – jardin de la vierge – second programme des sujets à vif
  • si heure possible la chartreuse pour Cécile Portier et Juliette Mezenc

festival 2009
14 juillet
  • 17 heures à Utopia-Manutention un film d'Alexandre Barry Brume de Dieu d'après la mise en scène par Claude Régy d'un texte de Tarjel Vesaas
  • 19 heures 30 à l'opéra un film de Nicolas Klotz et Thomas Oestermeier Hamlet en Palestine
  • vers 22 heures le feu d'artifice sur les berges
15 juillet
  • 18 heures heures aux Pénitents Blancs pour le spectacle ? (ne comprends pas exactement ce que ça va être) demandé à Michèle Kokosowski (merveilleuse femme qui m'intimide toujours) avec Anatoli Vassiliev et Natacha Isaeva
16 juillet
  • 18 heures passer pont pour la chartreuse de Villeneuve lez Avignon et le spectacle de Lazare au pied du mur sans porte Libellule un jeune homme rêveur dans un quartier délaissé... 1 heure 50
  • 22 heures dans la cour du Lycée Saint-Joseph un texte de Falk Ritcher mis en scène par lui et Anouk Van Dijk Rausch 5 danseurs, 7 acteurs et on verra bien... jeunesse occidentale cherchant d'autres modes d'être ensemble (très bien ou exaspérant)

festival 2010
17 juillet
  • 17 heures la redoutée salle Benoît XII pour Germinal de Antoine Defoort et Halory Goerger «une micro population dont les membres tâtonnent et se cognent» mais construisent ensemble (et la curiosité de Brigetoun) 1 heure 20
  • 19 heures 30 à l'opéra dialogue entre les deux artistes invités de cette année Stanislas Nordey et Dieudonné Niangouna 1 heure 30
  • 22 heures dans la cour d'honneur Jérôme Bel Cour d'honneur spectacle créé avec des spectateurs, aimer beaucoup, bercer nostalgie ou partir exaspérée on verra (mais tendance à lui faire confiance) – 2 heures
18 juillet
  • 19 heures à l'opéra Boris Charmatz et Emmanuelle Huynh un duo inspiré de leur «Boléro» étrangler le temps sur la musique de Ravel ralentie trois fois – 50 minutes
19 juillet
  • 11 heures au jardin de la Vierge de Saint Joseph le troisième programme des Sujets à vif
  • 19 heures à l'opéra Amore e carne de Pippo Delbono (chic!) récit incantatoire dit par lui avec accompagnement de la musique du violon d'Alexander Balanescu – 1 heure 15

festival 2011
20 juillet
  • 17 heures à la Fabrica (mais j'hésite encore un peu) Kabaret Warszawski un spectacle de Krzysztof Warszawski à partir d'une pièce évoquant la montée du nazisme et d'un film sur l'après 11 septembre
  • 22 heures au Gymnase Aubanel Reise durch die Nacht (suis pas à la fête la latine pour éviter les fautes d'orthographe dans les noms et titres) mise en scène de Katie Mitchell d'après un texte de Friederike Mayröcker, un train, la nuit, une femme, l'écriture d'un discours pour un enterrement, un flux de conscience sauvage 1 heure 10
  • 1 heure 30 (donc en fait le 21) dans la cour d'honneur Avignon à vif et Pascal Rambert et Denis Podalydès pendant 1 heure 30
21 juillet
  • 19 heures 30 à l'opéra Josef Nadj (chic) Woyzeck ou l'ébauche du vertige vision de la décomposition qui gagne corps et esprits, théâtre-mime-danse – 1 heure
  • 22 heures au cloître des Carmes sans doute une mise en scène de Jean-Paul Delore, douze musiciens, danseurs, acteurs qu'il a rencontrés, qui l'accompagnent, réunis... voir - 1 heure 30
22 juillet
  • 20 heures au gymnase du Lycée Saint-Joseph, une lecture d'Olivier Cadiot – une heure prévue,
  • que vais peut être supprimer pour être à 22 heures à Boulbon pour Lear is in Town la mise en scène par Ludovic Lagarde de la traduction et adaptation de Lear par Olivier Cadiot, justement, et Frédéric Boyer

festival 2012
23 juillet
  • 18 heures au gymnase du Lycée Mistral Wagons libres de Sandra Iché, interviews des anciens compagnons de route de l'Orient Express magasine francophone de Beyrouth des années 1990 – 1 heure 15
24 juillet
  • 15 heures – Chapelle des Pénitents Blancs – Et si je les tuais tous, Madame de Aristide Tarnagada (Ouagadougou), texte, hip-hop et musique traditionnelle - une heure
  • 22 heures au cloître des Célestins Au delà chorégraphie de Delavallet Bidiefono (Brazaville) «La danse nous relie avec les absents. Fort de cette conviction, DeLaVallet Bidiefono traite les corps et les voix comme des canaux vers un au-delà..» - une heure
25 juillet
  • 18 heures au jardin de la Vierge le dernier des programmes des sujets à vif
  • 22 heures dans la cour d'honneur Partita 2 une chorégraphie d'Anne Teresa de Keersmaker pour elle même et Boris Charmatz accompagnés par la deuxième partita pour violon de Bach jouée sur scène par Amandine Beyer

festival 2010
et j'en resterai là - j'ai supprimé ce qui était prévu le 26, parce que prendre un train aux petites heures le 27, changer une fois ou deux, se changer, recoiffer dans les toilettes d'une petite gare, trouver un taxi, faire un gros peu de kilomètres et arriver juste pour une messe de mariage c'est plus trop de mon âge...
Reste à trouver temps pour les expositions, à espérer que j'arriverai à avoir des grands passages des lectures dans le jardin de Calvet, à ne pas trop espérer avoir petites réserves de tonus et de temps pour le off – à ne pas me soucier de toutes les impasses que j'ai faites dans le in...
Pardon vous demande d'avoir affiché mon carnet de notes (comme ça le trouverai)

14 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Le programme est déjà tout un spectacle en lui-même (avec vos photos).

Françoise Dumon a dit…

Beau programme, je t'admire.

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Extraordinaire programme !
"Trotter vers la Fabrica" ?
Ne vas-tu pas prendre le bus ???

jeandler a dit…

La fièvre monte dans la ville et chez Paumée ! Un programme copieux. Que le ciel soit avec vous.

brigitte celerier a dit…

Michel s'il fonctionne à ces heures tardives (et puis pour le prendre c'est faire la moitié du chemin ou presque non ?)

tanette2 a dit…

Un mois de Juillet qui s'annonce ben rempli.

Chri a dit…

Vivement qu'Aout vous repose... Quelle curiosité énergique. Vous admire!

Danielle a dit…

La bonne nouvelle pour nous, c'est que vous allez ensuite parler de tout ça, miam !

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ a dit…

Il y aura des bus spéciaux pour les spectacles sans doute.

brigitte celerier a dit…

pas pour la Fabrica, le programme indique trajet pour voitures et numéro du bus TCRA

Gérard Méry a dit…

Aucune excuse pour ceux qui ratent les jours et heures des spectacles .

brigitte celerier a dit…

sauf la démence sénile, mais j'ai un peu moins peur maintenant

Pierre R Chantelois a dit…

D'abord le parcours. Ensuite le programme, Puis les photos d'hier pour enjoliver les événements de demain. Suspension du temps dans le ciel de la culture avignonnaise.

meteo algerie a dit…

merci