mardi, mai 14, 2013

plantes et pierres en amour

aux limites de ma ville

au sommet des remparts, dansent

follement les herbes dorées

dans la liesse si bleue du ciel


que le vent fouette doucement

dansent dansent, oh si bleu...!
légères et fermes
dans le vent, dans le bleu,
dans le bleu que le vent creuse,
qu'il peuple, nourrit, rend profond
vivant comme l'azur...
dansent, dansent, oh si bleu...!
et nos coeurs rient
un moment, oublieux
de nos pensées
tristes, nos soucis... du monde
et des hommes

10 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Du bleu tout court qui en dit long de toute manière.

jeandler a dit…

Quel joli titre pour cette note.
Des herbes folles au bord du rocher: pas peur du vide !

Pierre R Chantelois a dit…

Je les vois bien danser sur un air de rigaudon.

arlettart a dit…

Graines de beauté semées par les vents de mer
Petits sourires d'amitiés

lignes bleues a dit…

superbe

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Insoutenable légèreté de l'être... :D

tanette2 a dit…

J'adore ces petites herbes dorées que ton nouvel ami a su si bien capter.

Chri a dit…

Merci pour cette légèreté bleue...

Gérard Méry a dit…

subtiles tes herbes folles

Maestitia a dit…

On en rêve, de ce ciel si bleu. Fermons les yeux, il est là, et nos larmes déjà loin.