jeudi, mai 23, 2013

Ventelet, vent forcissant



Marche heureuse le matin dans le bleu, dans le vent sans violence, faisant onduler les masses feuillues, dans une chanson, une montée de violons, loin des mugissements qu'il nous inflige parfois

Lumière posée comme des étincelles sur les feuilles qui émergent entre deux masses d'ombre douce
Cheveux des femmes en énergique danse

Jeu de l'air avec un voile de chantier en partie arraché, qu'il fait danser contre le bleu,
légèreté du filtre dansant avec une presque langueur.
Et au fil du jour petit vent prenant force, les arbustes de la cour passant du menuet aux secousses du Sacre du printemps
La face dans la béatitude tiède après le déjeuner, les épaules frissonnant de frais à l'heure du thé.
Rude musique en houle, ponctuée de claquements.

Météorologie d'un jour dans ma ville.

8 commentaires:

Gérard Méry a dit…

Tu vois ton ciel bleu provençal est de retour veinarde

Dominique Hasselmann a dit…

Quand la météo se dévoile ainsi, c'est beau.

tanette2 a dit…

Météo enviée par le ciel d'ici.

jeandler a dit…

Le vent trouve toujours à déchirer.
Son voile qui volait

Son voile par-ci, son voile par-là
Son voile qui volait, qui volait
Son voile qui volait au vent

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Le bonheur est dans l'quartier
Cours-y vite ! cours-y vite !
Le bonheur est dans l'quartier
Cours-y vite, il va filer !

Laura- Solange a dit…

Ce bleu me ravit...je suis en manque!

Florence Trocmé a dit…

C'est très beau cette voile de chantier !

arlettart a dit…

Si tous les bulletins météo étaient aussi poétiques ...