dimanche, décembre 22, 2013

recherche impuissante


Je n'aime décidément pas les nouvelles lanternes qui sont venues, rue Saint Etienne, remplacer celles, classiquement imitées des réverbères, qui nous éclairaient, comme dans presque toutes les rues d'Avignon. Oui elles se veulent épurées, quoique, oui elles se veulent modernes, quoique.
Mais les trouve par trop bâtardes, sans franchise, et ne saurais, si l'envie m'en venais, si possibilité en avais, en décrocher une pour m'en aller – je serais trop distraite par mon ridicule – à la recherche des idées, des mots, de l'envie de dire que j'ai perdus ce jour.
Pour la recherche d'un homme qui serait l'homme, la laisse à Diogène (il est venu, comme une petite présence gênante, ce qui fut toujours son rôle, se glisser ici où il n'avait rien à faire, par association d'idées, et respectueusement ne peux l'ignorer, juste le renvoyer dans l'ombre), je me contente de voir s'imposer à moi, ce que chacun recèle d'humain, en bien ou en mal.
Et voilà, suis pas ici, suis en recherche à travers mes yeux plissés sur leur sommeil pesant.

10 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Esthétique de pacotille, modernisme destiné à en mettre plein la vue... pauvres lanternes aveugles !

Gardez votre lumière intérieure.

arlettart a dit…

En recherche ? c'est que tu espères encore !!
Comme un essai de lanterne...pas abouti

arlettart a dit…

Le bord du toit semble un poisson prêt à gober ... la lanterne

brigitte celerier a dit…

joliment vu !
n'empêche que je ne sais vraiment pas pourquoi ils nous ont changé (juste dans cette rue) nos lanternes classiques pour ces horreurs

Isabelle Pariente-Butterlin a dit…

Envie de casser ces stalactites en toc, fausses qui plus est. Vous comprends, les aime pas. Toujours cette belle acuité de votre regard sur le monde que vous promenez dans les rues d'Avignon.

jeandler a dit…

Brigitte telle Diogène cherche lanterne à son pied.

brigitte celerier a dit…

merci de me soutenir

Pierre R Chantelois a dit…

La pauvre Diogène aurait je crois raison de fermer la porte de sa grande jarre et d'hiverner ;-) et tout en maugréant il aurait admonesté les humains : qu'avez-vous fait de ma lanterne?

cjeanney a dit…

mouais, très bof ces lanternes, minimalistotristounettes, je suis d'accord :-(

Gérard Méry a dit…

pourquoi pas des vessies !!!