dimanche, février 23, 2014

Désolée et sans honte – fratras de photos d'une escapade


La valise, le sac de draps et serviettes, le sac de thé, café, toast, miel et confitures (augmenté de fromages) sont de retour, avec une masse de photos et une Brigetoun qui n'a rien à dire que de trop personnel... éliminer quelques photos, en garder de piètres, s'interroger, dire tant pis, poser ici


Départ jeudi dans la lumière

et la montée vers le gris - le bleu, le gris, suivant les détours de la route, et au gré des minutes - de la montagne lozérienne


retrouver, devenue petits appartements pour gens de passage, une maison connue depuis tant et tant d'ans, y trouver propreté et l'essentiel, choisir son domaine

et l'escalier fumoir attenant...

dîner dans le premier restaurant trouvé dans un village, propre aimable agréable, sauf pour le plaisir de gueule, et regarder, en fumant à la fenêtre de ma cuisine, la folle vie de Saint Germain (sourire, j'aime cet endroit)

vendredi aux petites heures, regarder la nature s'éveiller lentement... station sur l'escalier

et petite excursion à Marvejols pour acheter divers brimborions dont fromages à rapporter à Avignon et Grignan, et de quoi bricoler un dîner rapide dans notre logis, sous un ciel qui se pare de grandes trouées bleues
remonter à Saint Germain, déjeuner avec directeurs, infirmières etc... pendant que ciel pleut et neigeote.. manger trop de gâteau au chocolat ...et, d'autorité, amener mon frère chez moi pour plusieurs heures de tentative de communion.

amour primaire et fort, interrogations, tendresse comme le pouvons, et le ramener, avec le soleil, dans son groupe, à l'heure convenue

petit circuit, regagner le village pour acheter le vin oublié (et pour palier à mon immense ignorance en choisir un de mes côtes du Rhône) – déchaîner une petite dizaine de chiens, marcher dignement loin des grillages...

Samedi, se réveiller dans un monde absent, noyé de brume

qui se réveille en neige

et prendre la route,... 


une conductrice courageuse et sûre, une passagère inutile, une entente comme rarement, et peu à peu la montagne qui s'éloigne, les tuiles, les cyprès, la vigne, les arbres fruitiers et notre lumière..

saluer le fleuve, les remparts, et dire au revoir, merci, fais bonne route...
être crevée (surtout vendredi soir) et ne savoir pourquoi.
Gratitude grande aux visiteurs.

12 commentaires:

Francis Royo a dit…

Superbes photos d'une superbe région. Merci de l'escapade.

Louise Imagine a dit…

Vous suivre quelques instants dans ses montagnes lozériennes.
Vous espère un peu reposée...

Dominique Hasselmann a dit…

A é r a t i o n


(beau panorama... Grignan, c'est là où habite le nouveau "pléiadisé" Jaccottet, non ?)

brigitte celerier a dit…

oui, juste au dessus de ma conductrice

arlettart a dit…

Belle belle escapade en images et sentiments
Passera ce jour devant tes remparts pour presque même paysages vers Drôme-Isère des vacances

brigitte celerier a dit…

det moi m'en vais aux Halles chercher un peu de nourriture pour des toulonnais demain (viennent voir le palais, et accessoirement l'antre)

Danielle Carlès a dit…

Oh la neige au réveil ! Il fait si bleu en ce moment dans le sud. C'est amical de partager.

DUSZKA a dit…

Tu as l'art d'emmener avec toi sur les chemins de la beauté, de la fantaisie... On te suit la main dans la main. C'est un bonheur et, en un temps où l'AVC mortifère a envahi mon entourage conjugal, c'est un temps de pause au milieu d'un univers d'angoisse. La force de tes images et de tes mots est un trésor.

brigitte celerier a dit…

mais là j'avais presque trop chaud avec sac et couffin dans les rues d'Avignon, pas désagréable

brigitte celerier a dit…

oh non ! Duszka tu avais déjà suffisamment montré ton courage comme ça... si désolée de ne pouvoir rien

Claudine a dit…

Quel beau voyage !
merci du fond du coeur

Chri a dit…

Merci de nous avoir offert cette escapade en Lozère.