samedi, mars 29, 2014

Ce jour


Cou et bec tendus
protestation muette
refus de ce jour

Voudrais me gommer
ne m'aiment ni vie ni jour
Rester en retrait

Me faire absente
réfugiée dans mon regard
en quête d'envie

Luisent les couleurs
Viennent idées de saveurs
Rodent les odeurs

Charger un couffin
Yeux dans ciel, sur murs et fleurs
La douceur viendra
et je me dis que j'ai de la chance

8 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

J'adore vos mosaïques et ces quelques mots, comme des fruits sur un étal.

brigitte celerier a dit…

MERCI (trop gentil)

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Et moi je prends toujours autant de plaisir à regarder tes photos !

brigitte celerier a dit…

o Merci Michel (me demande bien pourquoi, ai décidément de la chance)

Anonyme a dit…

Des haïkus, comme un haïbun, j'aime infiniment
Catimini

brigitte celerier a dit…

merci infiniment

tanette2 a dit…

Les odeurs supposées par tes belles photos sont arrivées jusqu'à moi poussées par ce grand vent d'autan. Merci pour tes belles mosaïques.

mémoire du silence a dit…

J'aime cette concision
et j'aime tout particulièrement
le bleu et la pierre de la première photo, les mots qui l'accompagnent