mercredi, mars 19, 2014

Passe le jour


Piètre jour, jour en gris noyé
jour gris vertigineusement
piètre jour, jour de gris noyé

jour gris vertigineusement
corps en équilibre perdu
vivre vertigineusement

corps en équilibre perdu
contre raison et examens
oui mais équilibre perdu

contre raison et examens
sourire et couleurs à l'aide
c'est rien disent les examens

sourire et couleurs à l'aide
et ne vivre que l'essentiel
demander aux couleurs aide


et le ciel a régné, bleu vif, sur la cour dans l'après-midi.... en avais vague conscience
et le micocoulier de Saint Agricol frissonnait de vert nouveau-né.

8 commentaires:

mémoire du silence a dit…

J'aime ce texte, peut-être ne devrais-je point le dire, parce que douloureux
Mais j'aime ce texte et je le dis
J'en aime ses répétitions.

Dominique Hasselmann a dit…

Notation et connotations mariées entre elles... J'aime aussi ce minimalisme.

brigitte celerier a dit…

pas trop envie de plus
Merci à vous deux

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ a dit…

Il y a plein de couleurs dans ces gris !
Et de bonnes photos !

brigitte celerier a dit…

merci Maître:)) (sincère)

arlettart a dit…

Il faut du gris pour que les couleurs se réveillent
Pensées

joye a dit…

Tu dis "gris, gris, gris", mais sur tes tofs, je vois des couleurs !

;-)

Gérard a dit…

jour gris vertigineusement...pas comme ces beaux légumes colorés, belle photo.