mardi, mai 13, 2014

Images et guère plus pour une journée baignant dans le plaisir du soleil, de la mer, d'une rencontre,


M'en suis allée rejoindre les amis hollandais de passage, Jan et Hannelore Doets, puisqu'il est évident pour beaucoup qu'il s'agit d'eux et que j'ai le feu vert pour en parler, commander un taxi, 

trouver un TGV qui nous amène à Marseille, juste à temps pour prendre un café et rejoindre le Mucem à l'heure d'ouverture.

Plaisir de sentir mes yeux se remplir des bleus, plaisir de la brise forte sans excès qui faisait danser les cheveux blancs, plaisir de constater leur bonheur admiratif, fierté de leur présenter, offrir comme mienne (pas outrecuidante Brigetoun) ma mer, et décision, puisqu'avions assez peu de temps d'en rester à l'extérieur, de profiter de la beauté du bâtiment .

Je m'étais jurée, ayant vu tant et tant de photos de haute qualité, de belle invention, de la résille de ne pas m'y risquer mais bien entendu n'ai pas résisté à déclencher un peu au hasard entre trois phrases, entre attentes pour regroupement.
Donc, en pagaille trop de ce que ne devais pas, capté au gré des moments, avant de prendre un nouveau café sur la terrasse 

et de passer sur le fort Saint Jean (je crois que c'est surtout cela que j'aimerais visiter) 

de ressortir par l'issue «vieux port»

de longer la zone de l'ancienne douane, de nous installer dans un petit restaurant sans prétention (un des premiers au public pas encore franchement touriste - ambiance populaire) pour pizza ou pâtes

et de chercher un taxi qui veuille bien essayer de trouver l'adresse de notre rendez-vous dans le 8ème arrondissement, de nous perdre un peu dans les clôtures des résidences protégées et rues clôturées..


pour nous installer dans le petit jardin de la femme que nous venions voir, Madame Montoussé Birukoff (dont nous avions rencontré le frère à Lourmarin), petite fille d'Elena Birukoff, née Baranovsky, une de ces surprises d'internet (Jan Doets, dans la chronique de Moussia sur le Curator de contes http://www.lecuratordecontes.fr/category/moussia/ évoque cette famille qui était celle de Vladimir Baranovsky, son premier mari, (le grand oncle de notre hôtesse) notamment aux chapitres 9, 10 et 11, après avoir fait des recherches, et par l'intermédiaire de Google, les descendants actuels l'ont contacté, d'où échanges, sympathie.... enfin je lui laisse le soin de raconter s'il le juge bon.
Sourires, renseignements, contemplation de photos anciennes, identification des sujets (pas tout malheureusement... nous n'avions plus le temps) plaisir réciproque évident, thé, sirop et petits gâteaux et nous avons dû la quitter pour prendre un train un peu après dix huit heures) 

rejoindre Avignon et nous quitter, contents et, pour une raison ou une autre, très très las, trop pour envisager de prolonger la journée...
rendez-vous demain pour petite expédition aux halles (paumée semble les rendre plus désirables que les beaux vieux murs nobles) si sommes d'attaque, avant la séparation.
Brigetoun est confuse de la gentillesse dont elle a été l'objet de la part de ces personnes remarquables.... et passablement incapable ce soir de regarder ce qui s'est passé dans le monde et sur internet.

11 commentaires:

joye a dit…

Bonne mère ! merci pour les photos !

annaj a dit…

un voyage où s'échangent tant de choses, fusion de passés et de présents dans tous les sens du terme. rencontre bien méritée..
merci du partage

Dominique Hasselmann a dit…

Depuis qu'il y a le Mucem, Marseille a pris comme une nouvelle dimension (le jour où j'y suis allé, je n'ai pu hélas visiter l'intérieur pour cause de foule, c'était peu après l'ouverture encore fraîche).

Belle escapade et salut donc aux Doets, en attendant que vous leur fassiez découvrir les différents étals de poissons... d'Avignon !

Marie-christine Grimard a dit…

Merci de ce partage de votre triple plaisir sous le soleil marseillais inimitable.

brigitte celerier a dit…

pour aujourd'hui on verra leur forme (moi c'est pas terrible, petite fièvre et nausées de fatigue cette nuit, mais c'est surtout eux, sommes plus tous jeunes)

arlettart a dit…

Enfin !!! te voilà plongée dans ces bleus en résille et chance du mistral
Et plus encore du plaisir en partage en si belle compagnie

jeandler a dit…

Le temps du vagabondage. Le Mucem, j'en rêve !

Christine Zottele a dit…

impression rendue très vive par vos/tes photos/mots d'avoir été un peu avec vous trois... espère que fatigue s'en aille vite voir ailleurs...

tanette2 a dit…

Merci pour ce beau partage photographique. Vous souhaite fatigue envolée et belle visite des Halles.

Gérard a dit…

Une belle déferlante de photos, le Mucem un aperçu avant de le visiter peut-être un jour.

Anonyme a dit…

le plaisir de lire et regarder un beau voyage
ana nb