mercredi, mai 14, 2014

Nourrir souvenirs


franchir la barrière de motos que l'approche de l'été ramène devant ma porte, pour, dans un petit retour du mistral gentiment joueur, une dernière rencontre,

et, en gommant migraine et lassitudes petite virée dans les halles où les premiers abricots, les pèches de serre font leur entrée colorée, où les fromages étalaient leur variété, halles fréquentées juste ce qu'il fallait pour ne pas s'endormir, juste assez peu pour permettre la nonchalance,

fouiner un peu dans les étals des brocanteurs

et gagner pour un petit déjeuner/goûter de mini gratins la quiétude de chez Françoise, le salon de thé et de bonnes pensées qu'aime bien, au calme aimable....
un petit tour vers Saint Pierre pour la calade et la porte sculptée, passer à l'hôtel, charger bagage des visiteurs qui s'en vont achever de se reposer à Montpellier avant leur vol de retour,
Brigetoun, calfeutrée dans l'antre, entreprenant d'effacer l'épuisement né de tant d'émotions et de reconnaissance, la crève née d'un passage trop rapide et radical aux tenues d'été dans la petite grisaille de dimanche et le mistralounet de ces deux derniers jours, caressant le sourire du souvenir de la très fantaisiste, courageuse, charmante femme de notre chef cosaque.

10 commentaires:

anna jouy a dit…

se réchauffer d'un sourire..retrouver la pêche! ;-)

brigitte celerier a dit…

et grand merci
pour votre passage ici
pour vos billets

Dominique Hasselmann a dit…

Ils sont venus et repartis sans doute avec une bonne provision d'images heureuses.

Anonyme a dit…


Chez Françoise ! Mais c'est ma cantine pendant le Festival!
Bernadette

brigitte celerier a dit…

je l'espère - ont tout fait pour ça

brigitte celerier a dit…

pensé que pour une dinette tranquille chez Françoise s'imposait

chri a dit…

Chez Françoise finit en beauté...

tanette2 a dit…

La vue des premières pêches et des abricots me réjouit, je les attend avec impatience.
Bon repos bercé d'agréables souvenirs.

jeandler a dit…

Bel étal pour une dînette et beau ciel.

Gérard a dit…

Une journée de bonnes choses ! tu avais raison, chez moi c'est bien un prieuré.