dimanche, juin 08, 2014

Pardon


demandé pour mon narcissisme –
billet centré sur Brigetoun
dire effritement de mes illusions sur mon pouvoir de manier les mots, de ma très faible estime pour l'intérêt de ce que pourrais dire, m'autoriser à dire, de mon envie de le faire

inexplicablement, sans raison - et, pire, injustement - de ma curiosité pour les mots des autres, 

montée de mon envie d'imiter les évasions qui se multiplient, de m'effacer des sites dits sociaux que j'occupe exagérément
je voulais fermer Paumée, mais dans l'espoir qu'une envie me reviendra, dans la crainte aussi de me priver de cette dernière petite règle quotidienne : y poser quelque chose

vais continuer à m'obliger à fabriquer quelques lignes, ou plus, chaque jour, fermer les commentaires pour que mon ego ne risque pas une attente ridicule, déserter tweeter et lire ou non en silence..

et tenter aussi de venir à bout de cette petite migraine, ce léger rhume, éternels.