jeudi, octobre 30, 2014

jour gorgé de peu


petit tri – porter verres et papier, en deux sacs bourrés, jusqu'aux remparts, 
dans un ciel transparent, en soleil légèrement piqué de fraîcheur automnale

m'offrir, en rentrant par la place, deux petits chrysanthèmes blancs échevelés pour accompagner l'endormissement las de mes plantes
et puis me prendre de passion, passion modérée, entraînant de longues méditations pour déclencher chaque geste, pour petites tâches domestiques, inventorier réserve collants chauds, gants, sortir pantalons de velours, frotter bois, cuivres, étains, contempler poutres en me massant le dos, laver sol et faïences, et me plonger dans lectures en retard de journaux et revues diverses, afin de repeupler la corbeille
jour plein à craquer de petits riens, lentement et soigneusement, ou presque, accomplis.

12 commentaires:

Marie-christine Grimard a dit…

Chrysanthèmes blancs, cuivres roux, ciel transparent azuré, une journée pleine de petits riens et de toute la vie qui va. Merci de ce partage !

brigitte celerier a dit…

vais être dans des trous un peu affairés ces jours ci

Nana Marton a dit…

Le peu - votre peu - a un charme fou... Et les crhysanthèmes blancs sont irrésistibles !

jeandler a dit…

Les chrysanthèmes au Japon sont pour la joie.

jeandler a dit…

Je relis... Du pain sur la planche (qui n'est pas seulement à repasser)!Courage. Bon.

Dominique Hasselmann a dit…

Retour au bercail et au ciel bleu : les fleurs tiendront le coup comme vous !

brigitte celerier a dit…

toujours aimé les chrysanthèmes - doubles, simples, tous et les grosses boules cuivrées qui ont du succès pour les cimetières (n'y serai pas, me les offre maintenant)

brigitte celerier a dit…

Dominique, si je pouvais durer ce qu'elles durent ! ça m'éviterait d'avoir à faire préparatifs et prendre décisions

arlettart a dit…

Petit bilan de fin de saison ...
et le prince avec une aiguille transforma la fleur en une multitude de douces pensées pour sa Bien - Aimée (légende du chrysanthème en chine )

brigitte celerier a dit…

charmante, mais comme n'ai pas de prince, me contente de les avoir mises contre mur du fond pour le plaisir de mes yeux sur la cour devenue morne

Gérard a dit…

Pourquoi les chrysanthèmes seraient ils réservés ..à la Toussaint, j'aime cette fleur.

brigitte celerier a dit…

itou
simplement ils sont spécialement beaux à ce moment de l'année
et les jaune et les roux donnent aux gens l'impression de poser chaleur de vie