mardi, octobre 28, 2014

Vendredi et samedi en trop de rescapées

rescapées parce que j'en ai beaucoup effacées, un peu au hasard, dimanche, en m'arrêtant pour me reposer, cuisant sous le soleil, l'image de l'appareil brouillée par la lumière

vendredi
maison d'anciens nous
mon fumoir et ses entours
nos pieds se parlent
amour d'instinct et tendresse...
avant dîner visitants
gros déjeuner invitées avec équipe, deux petites heures, comme samedi, dans mon studio, en tête à tête avec celui que venais voir, en communication aléatoire, le retour chez lui et un dîner entre nous les trois ainés de passage
samedi
voile de brume
posé sur snobes brebis
café toasts et miel
vient lumière précise
sur chemin dans village
les peupliers d'or
sur le chemin du frère
et feu dans la nuit
aperçu depuis terrasse de ma voisine, et dont nous n'avons pas su ce qu'il fêtait 

11 commentaires:

Francis Royo a dit…

Merci pour ces belles photos d'une région splendide. Nous fêtons, nous, votre retour.

brigitte celerier a dit…

merci grandement

Elise a dit…

"nos pieds se parlent", de bien jolis et délicats voisinages, d'images aux mots, d'image à image

arlettart a dit…

Dépaysement et grande tendresse dans tous tes clins d'oeil
de la belle campagne où suis aussi immergée... en évasion

jeandler a dit…

"Les pieds se parlent". Ont trop marché peut-être. Au repos, se font du pied, histoire de dialoguer.
Merci pour toutes ces images si lumineuses d'une sortie hors les murs.

brigitte celerier a dit…

il y en a tant à venir que je crains que vous ne me le pardonniez pas

Marie-christine Grimard a dit…

Pas trop mais trop peu pour moi, d'images ensoleillées et de paysages apaisants où la trace des hommes respecte le lieu et y laisse l'empreinte d'une commun amour du pays

brigitte celerier a dit…

ça va être pire demain

Anonyme a dit…

Une belle lumière (celle des images et celle des mots) pour votre retour
Catherine alias Catimini

Gérard a dit…

...cuisant sous le soleil....on est presqu'en novembre !

brigitte celerier a dit…

Catimini merci
Gérard, ben oui - sujet de conversation facile en se rencontrant : c'est incroyable