jeudi, novembre 20, 2014

Mañana

Une Brigetoun, toux matinale calmée, un paquet de mouchoirs usés, normalité revenue, enfouie dans lainages, s'en est allée dans une lumière où se baladaient des nuages, poster ce qui, dans sa valise, devait rester en Hollande.
Mais s'est vue rejetée, la postière n'ayant pas de boite de dimension adéquate

A hésité, chancelant un peu dans ses bottes, à continuer vers la recherche d'un papetier et le teinturier
a levé les yeux, a vu, face à sa méditation, le symbole vulgaire, en version de taille brigetounienne et de ton allègre, de ce qui aurait dû être son but du jour
lui a souri, a haussé les épaules, a pensé mañana, est rentrée dans l'antre, a trouvé de quoi bricoler un paquet, qui attend bien sagement mañana
a vécu le jour

9 commentaires:

mémoire du silence a dit…

Trop belle la Brigetoun

brigitte celerier a dit…

la photo est gentille

Marie-christine Grimard a dit…

Ravie de voir votre belle mine retrouvée avec votre sourire, la Tour Eiffel attendra encore un peu !

Dominique Hasselmann a dit…

On dirait que vous prenez les choses du bon côté !

La tour Eiffel en rouge était évidemment un signe...

brigitte celerier a dit…

ma foi tenter l'humour est réflexe de survie (en grossissant fortement le trait !)

mais j'aurais dû me souvenir que dire mañana est toujours dangereux… sauf à lui donner de l'élasticité

arlettart a dit…

Elle te poursuit partout !!! tu as un manteau rouge? du plus bel effet joyeusement

brigitte celerier a dit…

ai eu une pelure rouge morte au champ de l'sure - donne dans le kaki, le gris, le brun chiné et l'ocre

Gérard a dit…

Tu as l'air heureuse ...de voir la tour Eiffel

brigitte celerier a dit…

ouais enfin heureuse… faut pas trop s'y fier non plus