mardi, novembre 18, 2014

Passer le jour

réveil frais, serein
mais toux qui vient persiste
drue comme pluie
renoncer avec
maladresse, réparer..
tremble sourire
soleil revenu
rester dans le gris neutre
repliée sur soi
égoïsme roi
seule à côté du monde..
jusqu'à ne saluer qu'avec un détachement un peu distrait l'arrivée d'un nouveau petit être merveilleux dans la famille (invisible heureusement dans la foule)
émerger, s'en vouloir...
corps dénoué,
faute de mieux, penser à Paumée
rester avec Monsieur de Voltaire, le très vieux
et attendre la nuit, avec gourmandise différée pour la savourer davantage, pour ouvrir Elles en chambre http://www.editionsdelattente.com/site/www/index.php/livre/front/read?id=149

6 commentaires:

Dominique Hasselmann a dit…

Le voyage manqué repartira de l'intérieur...

brigitte celerier a dit…

merci pour votre passage, pour votre prédiction

tanette2 a dit…

Pour juguler la toux, tu as bien fait de tenir compagnie à M. de Voltaire plutôt que de tenter une échappée de l'antre.

brigitte celerier a dit…

m'étais tout de même échappée de l'antre sous pluie fine pour patates, pain et sirop oubliés dans les provisions

arlettart a dit…

Tout semble se préciser pour le jour "J "

brigitte celerier a dit…

les jours J glissent, déceptifs, vais bientôt sortir de leur zone, avec gros nez, un petit kilo de plus, un rien défaite, et bourse aplatie… inch allah